RP GNOME

Table des Matières

I. À Propos

II. Choisir Un Gnome Pour RP ?
III. Histoire Des Gnomes
  • Le Commencement, d'Ulduar à Khaz Modan
  • Les Gnomes, les Nains et la Deuxième Guerre
  • La Troisième Guerre et la Chute de Gnomeregan
IV. Les Gnomes et le Temps
V. Les Noms
VI. Culture et Personnalité
  • Dans la tête d'un Gnome
  • La Culture et la Société
  • La Technologie
VII. Techniques pour RP
  • L'art de la Techno-Parole
  • Interagir avec les autres
VIII. Les Gnomes et le Monde
  • Alliance
  • Horde
  • Autre
IX. Les Classes
  • Les Classes Classiques
  • Les Non-Classes
  • Les Classes Rôleplay
X. Le Style
  • Tissu
  • Cuir
  • Mailles
  • Plaques
  • Armes
  • Autres (Mascottes / Montures / Jouets)
XI. Finalisation
  • Les Pièges
  • Métiers Inclassables
  • Constatations
~ Conclusion

Pour tout savoir sur le "RP" général

L'Univers de Warcraft


I. À Propos
Bonjour à tous et bienvenue dans mon Recueil Protocolaire Gnome ! Je suis Binock Tourneboulons, Gnome Mage depuis déjà 9 ans, sur les Clairvoyants puis sur Kirin Tor. Durant ces 9 ans, j'ai vu des milliers de Gnomes ; et peu avec une histoire solide et un personnage original.

Les Gnomes ne semblent pas pris au sérieux côté Rôleplay, alors que les Elfes et les Humains envahissent le marché. Voilà pourquoi aujourd'hui, je partage ma connaissance envers cette magnifique race sous-estimée par la communauté en espérant que vous comprendrez mieux ce que les Gnomes ont à offrir !
Les informations de ce guide sont basées sur l'histoire officielle de Warcraft, les Personnages Non-Joueur du jeu, les livres de RPG, les Forums Officiels et Amateurs (Principalement : Jeu de Rôle, Histoire, Kirin Tor, Clairvoyants, Confrérie du Thorium), de divers guides anglophone et français ainsi que les propres observations de l'auteur, et récemment, le Volume 1 des Chroniques de World of Warcraft, en vente chez tout bon libraire !
II. Choisir Un Gnome Pour RP ?
Pour jouer cette race à long terme, il vous faudra une créativité débordante et une intelligence réactionnelle héroïque. Ce n'est pas tout le monde qui peut tirer tout le potentiel d'un Gnome. Ceux qui ont une imagination différente de la norme et qui idolâtre la folie sont tout désigné pour choisir les Gnomes.

La personnalité des Gnomes est à l'encontre de leur taille. Un bon Gnome est toujours sous-estimé, jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche et devienne le centre de l'attention, répandant joie et rires. Les Gnomes sont passés maître dans l'excentricité et l'absurde et produisent un humour unique. Les Gnomes ne sont pas qu'un peuple de comique, ils sont brave, loyal, impitoyable, auto-destructeur et passionné. Entre l'humour et le sérieux, le vrai et l'absurde, c'est ce qui rend les Gnomes aussi stimulant, gratifiant et amusant !


Les Gnomes sont totalement déconnecté des autres races. Ils observent le monde avec logique et raisonnement. Ils ont toujours cette curiosité infantile qui les pousse à cette quête infini du savoir universel. L'avancé technologique et magique des Gnomes en font des ennemis redoutable mais heureusement, leur nature pacifique et leur sens du pardon en font d'incroyable amis. Comme peuple, ils ont enduré les pires tragédies, mais ils gardent toujours le cap sur le futur avec un optimiste incroyable sans quoi ils auraient probablement disparut avec leur capitale.


Ayant de forts stéréotypes, ils restent la race la plus souple pour le jeu de rôle. Les plus insolites, excentrique et créatif Gnome seront facilement accepté dans la communauté RP. Bien sur, un Guerrier Intelligent, un Démoniste altruiste ou encore un Mage maladroit trouveront aussi leur place. À vous de forger une personnalité, peu importe ce que ce sera, les Gnomes peuvent être tout sauf ennuyant. Un scientifique fou, un agent secret, un professeur lunatique, un dangereux mégalomane ou un pyromane qui a peur du feu, tout se peut avec les Gnomes, en autant qu'ils restent créatif, drôle et vif d'esprit (Du moins, de temps en temps), tout ceci avec une petite touche de "nerd". À la fin de la journée, tout ce qu'on doit se souvenir de vous c'est simplement un moment amusant !
III. Histoire Des Gnomes




Le Commencement, d'Ulduar à Khaz Modan
Comme les Nains et les Vrykuls, les Gnomes sont la création des Gardiens. Les Mécagnomes, serviteurs robotiques du maître inventeur et Gardien Mimir, protégeaient le Temple de l'Invention dans les Pics Foudroyés et sont encore aujourd'hui chargé à la maintenance de la Forge des Volontés dans l'immense complexe d'Ulduar, machine ayant pour but de guérir et protéger le Titan endormi Azeroth suite à la destruction d'Y'Shaar par le Titan Aman'Thul et l'emprisonnement des autres Dieux-Très-Anciens. Une telle machine est si puissante, qu'il en faut une autre pour contrebalancer sa force. Le Gardien Ra voyagea vers le Sud pour fonder la Forge de l'Origine en Uldum, accompagné d'Anubisaths, de Mogus, de Tol'Virs et une forte probabilité de Mécagnomes pour la maintenance, qui expliquerait la présence de Pygmés dans la zone.
À la mort du Panthéon des Titans sous la main de Sargeras et de sa Légion Ardente, les Titans fusionnèrent leurs esprits avec les Gardiens d'Azeroth afin de préserver leur âme. Norgannon, le Titan de la Connaissance et de la Magie, choisi de fusionner son esprit avec celui de Mimir, et ce soudain gain de puissance créa une confusion générale chez les Gardiens. Yogg'Saron, enfoui dans sa prison sous Ulduar, profita de ce relâchement pour corrompre le Gardien Loken via Sif, la muse de son frère Thorim, et Loken trahi éventuellement les autres Gardiens en s'alliant avec Helya pour emprisonner le chef des Gardiens Odyn dans les Salles des Valeureux à jamais. Mimiron était le premier à enquêter sur cet étrange reclus d'Odyn et les anomalies qui survenait à Ulduar, et Loken ne tarda pas à attaquer l'Atelier du Gardien. Mimir périt dans son Atelier, mais heureusement pour lui, ses vaillants Mécagnomes conçu un corps pour le Gardien, et ce dernier transféra son esprit dans le corps d'un Mécagnome, devenant ainsi Mimiron.
Les Disques surveillées dans le Temple de l'Invention renfermaient le savoir universel, celui du feu Titan Norgannon. Deux gardiens, Archaedas et Ironaya, volèrent les Disques pour les cacher loin de Loken et de sa soif du pouvoir. Les deux Gardiens, accompagnés de Mécagnomes, de Terrestres, et des prototypes de création, voyagèrent vers le Sud-Est et fondèrent Uldaman, où ils cachèrent les Disques et les protégea de leur vie. Malheureusement, Loken ne vint jamais réclamer les Disques, les Mécagnomes, les Terrestres et les prototypes finirent par subir la Malédiction de la Chair lancé par les Dieux-Très-Anciens, et les deux Gardiens s'isolèrent dans les caveaux pour chercher une solution à cette soudaine menace, ce qui laissa Uldaman dans le chaos. Peu à peu, les Mécagnomes devenaient Gnomes et errèrent durant des siècles dans les tunnels d'Uldaman avant de sortir et s'étendre sur les terres avoisinantes, qui sera connu plus tard sous le nom de Khaz Modan. Les Gnomes laissèrent derrière eux toute tenue d'archives et toute tradition orale, les considérant insignifiantes pour leur survie parmi les barbares Trolls des Glaces et autres créatures sauvages qui arpentaient ce nouveau monde. En quelques générations, les Gnomes perdirent tout souvenir de leur héritage. Leur science et leur ingéniosité les aida à se tailler une série de demeures solidement fortifiées dans les entrailles des montagnes glacés. 
Des siècles passèrent, jusqu'à ce que la dernière mécagnome d'Uldaman succomba elle aussi à la malédiction et arrêta l'entretien du caveau. Elle vieillit, comme tout être de chair, et dans son dernier souffle, libéra les Terrestres de leur hibernation dans les catacombes d'Uldaman. Désorientés et désormais eux aussi êtres de chair, les Terrestres se frayèrent un chemin hors des caveaux pour être attiré vers l'Ouest. Contrairement aux Gnomes, les désormais Nains affrontèrent les dangers de ce nouveau monde et creusèrent à-même la plus grande montagne de la région pour y établir la magnifique cité de Forgefer. En s'installant dans ces contrées enneigées, les Nains rencontrèrent des groupes de Gnomes, cachées dans des cavernes çà et là. Ressentant une certaine connexion, les Nains rassemblèrent les Gnomes et ensemble, creusèrent la magnifique cité de Gnomeregan. Les stoïques Nains appréciaient les Gnomes pour leur ingéniosité et leur science, tandis que les Gnomes appréciaient les Nains pour leur protection et leur maniement de la pierre. Ils menèrent par la suite leur propre vie séparément, mais savait qu'ils pouvaient compter l'un sur l'autre, au moment venu. 
Les prototypes de création ressentirent eux-aussi les effets de la Malédiction de la Chair, et comme toute abomination qui se respecte, muta en Troggs. La majorité resta à Uldaman, et au lieu d'aller vers la surface, décidèrent de continuer l'excavation du caveau. Jusqu'à atteindre les Tréfonds. Mais ça, c'est une autre histoire...

Les Gnomes n'ont que récemment découvert les secrets de leur passé. Quand les Aventuriers Gnomes ont voyagé jusqu'en Norfendre avec l'Alliance pour vaincre le Roi Liche, ils ont découvert les Mécagnomes et ont étudiés leur technologie. Les Gnomes restés en Azeroth n'ayant jamais entendu parler des Mécagnomes refusent de croire qu'ils descendent de robots. Ceux ayant visité les Pics Foudroyés et s'étant aventuré dans Ulduar et Uldaman on vu la technologie des Titans et se sont même battu contre Mimiron. Encore aujourd'hui, le débat continue, mais la vérité est là. À vous de voir si vous y croyez ou pas en tant que Gnome.
Les Gnomes, les Nains et la Deuxième Guerre. 
D'aussi loin qu'ils se souviennent, les Gnomes ont toujours vécu à Khaz Modan. Les archives de Lordaeron ont révélé qu'il y avait un Gnome, Indus, présent dans le Concile de Tirisfal il y a environs trois cent ans. Un autre Gnome du nom d'Erbag était membre de l'Ordre de Tirisfal lors du règne d'Aegwynn, il y a huit cent ans. C'était vers cette époque que les Gnomes construisait la cité souterraine de Gnomeregan, à une petite balade en Mécanotrotteur de la capitale Naine, Forgefer. Suite à la Première Guerre de l'Alliance de Lordaeron contre les Orcs de Gul'dan, les Humains établirent des liens commerciaux avec les Nains du Sud pour renforcer leurs rangs.

En l'an 6, les Gnomes et les Nains entrèrent malgré-eux dans la Deuxième Guerre contre les Orcs. La Horde, désormais sous le contrôle d'Orgrim Marteau-du-Destin, attaqua depuis le Mont Rochenoire. Le premier assaut des Orcs était une offensive terrestre vers le Nord, vers Khaz Modan. Les Nains et les Gnomes furent rapidement submergés, et le continent tomba sous le contrôle de la Horde, qui utilisa les ressources minières et ses luxuriantes forêt pour renforcer leur flotte. Peu à peu, les Gnomes et les Nains reculèrent, pour se réfugier dans leurs capitales respectives. Malgré les multiples tentatives du clan Orbite-Sanglante, cette dernière n'arriva jamais à pénétrer les défenses des capitales. Continuant leur avancé vers le Nord, la Horde décima les forces Naines de Dun Algaz et Dun Modr et y établirent des bases pour la Horde. Le clan Gueule-de-Dragon pris possession de Grim Batol et y emprisonna la reine des Dragons Alexstrasza, pour faire l'élevage de dragons rouges. Malgré tout, Forgefer et Gnomeregan résistèrent, grâce au génie des Gnomes et à l'endurance des Nains. 
Éventuellement, les Humains de l'Alliance de Lordaeron réussirent à repousser la Horde vers le Sud et libérèrent les Nains et les Gnomes de Forgefer. Muradin et Brann Barbe-de-Bronze joignirent alors officiellement l'Alliance de Lordaeron. La prochaine étape était claire: Marcher sur le quartier général de la Horde des Orcs, le Pic Rochenoire. 
Cette bataille fût l'une des plus importante et sanglante de l'Histoire. Malgré le repli des Orcs, le Mont Rochenoire était une forteresse lourdement fortifiée. L'Alliance entreprit donc un siège. S'ils ne pouvaient entrer, ils devaient les forcer à sortir, ou mourir de faim. Orgrim lança un dernier assaut malgré un désavantage numérique, préférant mourir en héros qu'en lâche. L'assaut de la Horde fût une surprise pour l'Alliance, qui voyait cette attaque suicidaire. Mais Orgrim avait un plan. Comme les Orcs, Orgrim croyait qu'en tuant la tête de ce siège, les troupes se disperserait. Il chargea donc Anduin Lothar avec le peu d'Orcs qu'il avait sous la main. Anduin se retrouva face-à-face avec Orgrim, mais la force et la détermination de l'Orc était bien supérieur à celle de l'Humain. Le Marteau d'Orgrim écrasa le crâne du Commandant. La Horde eu un regain d'espoir et cru l'espace d'un instant avoir gagné la guerre. Mais l'apprenti de Lothar et l'un des premiers Paladins d'Azeroth, Turalyon, pris aussitôt la relève et imprégna l'Alliance avec la Lumière Divine. Les derniers Orcs du Mont Rochenoire ainsi qu'Orgrim fûrent prisonniers de guerre et jetés dans des camps.
Désormais au service de l'Alliance de Lordaeron, les Nains, avec l'aide des Gnomes, se concentrèrent durant les prochaines années au développement d'armes et de véhicules de guerre pour l'Alliance, afin de repousser les Orcs en Azeroth comme en Draenor. Tous les Gnomes adultes aujourd'hui vivant était présent lors de la Seconde Guerre, et la plupart y ont participé. Parmi ces inventions, une d'entre-elle allait changer à jamais la vie des Gnomes, et ce, pour le pire...
La Troisième Guerre et la Chute de Gnomeregan.
Quatorze ans plus tard, la guerre éclate encore, mais cette fois, les Gnomes ont soudainement disparut. L'an 20 déclencha non seulement un troisième assaut Orc, mais une invasion soudaine de la capitale Gnome par des humanoïdes sauvages, les Troggs. Avec leurs alliés se préparant pour la guerre, les Gnomes décidèrent de se défendre seuls. Quelques années plus tôt, les plus grands Ingénieurs de Gnomeregan nommèrent Gelbin Mekkanivelle Grand Bricoleur afin de diriger la cité en ces temps de guerre, ce qui détruit son meilleur ami, le Mekgénieur Sicco Thermojoncteur, qui rêvait de ce poste depuis toujours. Manigançant dans l'ombre, Sicco réussi à avoir une place comme conseillé de Mekkanivelle assez facilement. Il conseilla donc, en ce jour d'invasion Trogg, l'irradiation de la ville afin d'exterminer ces abominations rapidement et efficacement, ce que Mekkanivelle fît sous la parole de son meilleur ami qui jura que le tout était sécuritaire. Malheureusement pour lui, et pour une raison qu'il a aujourd'hui oublié, Thermojoncteur se retrouva emprisonné dans Gnomeregan avec la bombe. Le gaz toxique ne tua pas les Troggs, mais muta les défenseurs Gnome en lépreux. Gnomeregan désormais irrécupérable, les quelques survivants fuirent vers Forgefer et Thermojoncteur s'auto-proclama roi de la cité radioactive, sombrant de plus en plus dans la folie 
Après l'irradiation, Sicco était devenu un ennemi et un traitre, et une prime pour sa mort fût instaurée. Dans sa Cour du Bricoleur, Thermojoncteur passa le reste de sa vie à fabriquer des explosifs et une armure robotique pour soutenir son corps en décomposition, tuant ses sujets lorsque ça lui plaisait. Il passa un accord avec l'Empereur Dagran Thaurrisan, chef des Nains Sombrefer, les autorisant à emprunter les tunnels de Gnomeregan en échange d'une parcelle de Forgefer.
Une rumeur circule parmi les Gnomes que ce serait Thermojoncteur qui aurait ouvert la porte aux Troggs en premier lieu. Bien qu'aucune preuve n'est été trouvée, Mekkanivelle lui-même croit que cela pourrait être vrai. La destruction de Gnomeregan arriva cinq ans avant le lancement de World of Warcraft. Tous les Gnomes aujourd'hui en jeu étaient vivant lors de sa destruction. 80% de la population aurait périt dans l'irradiation. Chacune des races d'Azeroth ont vécu des moments difficiles, mais la tragédie de Gnomeregan est visiblement terrible. Votre personnage a probablement perdu des amis et des membres de sa famille dans le désastre. 
Mais les Gnomes ne sont évidemment pas les seuls à avoir souffert dans l'Alliance. Les Draeneis ne sont qu'un fragment des Érédars d'Argus, et nombreux sont les Elfes à avoir périt au cours de leur histoire en Azeroth, du Puit d'Éternité à aujourd'hui. Plus récemment, les Gilnéens ont vécus un cas semblable. La décimation des Gnomes est une tragédie parmi tant d'autres, mais n'oubliez pas que même avant l'incident, il n'y avait pas une tonne de Gnome. Argus était peuplé d'Érédars, Azeroth était elle-aussi majoritairement peuplé d'Elfes à une époque, et Gilnéas, ce n'était qu'un minime pourcentage de la race entière Humaine (Tout comme Lordaeron/Fossoyeuse). Les Gnomes n'avaient que Gnomeregan (Jusqu'à preuve du contraire) et sont les pires reproducteurs d'Azeroth. Réduit à 20% sans véritable façon d'augmenter ce nombre, c'est alarmant ! D'où le projet ambitieux de l'IMUN à restaurer ceux qui reste...
World of Warcraft.
Dans la dernière décennie, les Gnomes ont travaillés sans cesse pour reconquérir leur cité. Le Grand Bricoleur envoyait des aventuriers dans la ville durant des années, mais elle restait incurable. Avec la chute du Roi Liche, Mekkanivelle lança un assaut massif, appelé l'Opération : Gnomeregan. Bien qu'ils n'aient pas conquis la totalité de la ville, ils ont réussi à reprendre la surface et ils sauvent les quelques survivants qu'ils retrouvent dans la cité. Je vous conseil fortement le récit Attention, ça va couper ! de Cameron Dayton pour vous familiariser avec notre chef et connaitre la dernière histoire de notre peuple. Quant-à l'accord que Thermojoncteur a passé avec Thaurissan... Eh bien, vu la mort du chef Sombrefer et le retour de Moira à Forgefer, Thermojoncteur n'est pas très heureux... Ce qui expliquerait le Fingénieur Plomboméga...
IV. Les Gnomes et le Temps




Pour connaître où votre personnage se situe dans la large histoire des Gnomes, il est primordial de comprendre l'âge des Gnomes. Voici un petit résumé :

Adulte : 40 ans

Âge mûr : 100 ans

Vieux : 150 ans
Vénérable : 200 ans
Fin de vie : 500 ans
Ils sont souvent approchés comme des enfants, alors qu'ils sont une des plus prospère race mortelle d'Azeroth. Ils ont une espérance de vie plus longue que toutes les autres races mortelles, à l'exception des Elfes de la Nuit et des Draeneis. Les Nains ayant une espérance de vie équivalente mais légèrement moindre. Les Gnomes adorent apprendre et étudier, ce qu'ils font tout au cours de leur vie. Ce qui est le plus surprenant, c'est que la majorité des Gnomes n'atteindront jamais l'âge mûr, trépassant suite à leur mode de vie peu sécuritaire (Explosions, écrabouillements, noyades, électrocutions, empoisonnements...).

Ils ont tendance à extrapoler leur savoir et à se croire plus intelligent que les autres... Ce qui n'est pas faux. Mais les Gnomes les plus intelligent cachent leur savoir, préférant passer du bon temps en rigolant. Ils préfèrent vivre parmi les autres sans toutefois les rabaisser, car ils savent très bien qu'un Gnome à la tête enflée finira comme Thermojoncteur, Milhouse Tempête-de-mana ou Wilfred Flopboum. Mais ce n'est pas tous les Gnomes qui se contrôle...


Le Gnome moyen dans World of Warcraft a entre trente et cent cinquante ans, bien qu'ils peuvent être plus vieux. Un nouveau personnage avec cinquante ans aujourd'hui aurait été un jeune adolescent lorsque la Porte des Ténèbres s'ouvra, un semi-adulte lors de la Deuxième Guerre et un jeune homme quand Gnomeregan fût détruit. Quand vous construisez l'histoire de votre personnage, n'oubliez pas les événements majeurs des Gnomes sans quoi vous risquez de devenir la tête de turc de la communauté.
V. Les Noms



Le prénom de votre personnage est très important pour faire bonne impression et donner des pistes sur sa personnalité. Heureusement, les noms Gnomes sont particulièrement amusant à créer. C'est aussi une des races où tout est permis, puisque de sa naissance jusqu'à l'âge de 30 ans, le Gnome porte le nom d'un de ses parents, puis, avec l'espoir qu'il est inventé quelque chose, le Gnome change de nom et prend celui de son invention. Ils ont donc souvent des noms étranges et exotiques, et suivent une seule règle : Le prénom et le nom doivent être amusant, à prononcer, à lire ou à entendre. Ceci dit, il y a une certaine logique face à leurs noms.

Ce qui suit est simplement une observation à propos des centaines de Gnomes PnJ.
Le nom suit le même modèle que ceux des Elfes, des Nains, des Orcs et des Trolls, soit un mélange de deux mots. Environs 90% des Gnomes PnJ suivent ce modèle. Les mots sont typiquement composé de trucs relatifs à la technologie ou représente un son agaçant. Le nom est souvent "sec" et/ou qui a une tonalité discontinue, comme le son d'une machine déglinguante. Voyez la différence entre le son de deux zones de WoW, un des Elfes et un des Gnomes : Pennelune et Brikabrok. L'un sonne serein, calme et roule sur les lèvres, tandis que l'autre est saccadé, sec et étrangement drôle à l'oreille. Bien sûr, votre invention (Qui deviendra votre Nom), en dit beaucoup sur votre personnage. Si vous êtes pacifique, n'allez pas choisir "Déchirork" ou "Brûlâme" comme nom, et vice-versa. Songez aussi à savoir expliquer en détail ce que votre nom signifie. C'est votre invention, elle doit avoir une fonction, utile ou non, un design révolutionnaire ou juste deux-trois taches de rouille... À vous de voir !

Voici un petit truc qui vous aidera peut-être, basé sur le nom de PnJ et sur la méthode "Deux-mots".


Nom : Boulons, circuit, étincelle, rouage, truc, fusible, machin, ressort, bobine, levier, bulle, gomme, pignon, tuyère, lame, clé, orion etc.
Adjectif : Long, Fulgurant, Fin, Sombre, Rapide, Lépreux, Grand, Petit, Extra, Super, Magnifique etc.
Verbe : Siffler, Tourner, Cracher, Dérailler, Grincer, Souffler, Pulvériser, Exploser, Rire, Parler, Monter, Couper, Chercher etc.
Bruit : Boum, Zé, Mc, Pip, Cree, Flop, Bam, Bang, Plouf, Clic, Brim etc.

Mélangez deux de ces mots et vous obtiendrez un nom ! Magnifique ! Jettez un coup d'oeil sur les noms des PnJs et vous verrez cette logique. Certains, en revanche, sont simplement incompréhensible (Mixilpixil, Lemkenilli) mais reste tout de même dans la thématique décrite plus haut.


Le Prénom est, quant à lui, plus difficile à décrire. Ils ont tendance à être court (2 syllabes), sec et contenant des "K" et des "Z" (Tink, Burbik, Deek, Spark, Wizbang). On peut aussi trouver des "-le" et des "-y/-ie" à la fin (Herble, Fimble, Razzle, Trixie, Tally, Rillie). Les noms proposés dans le guide RPG de WoW sont très différent des noms PnJs et optes pour un son plus "gloup" (Avec des "O", des "G" et des "B", "CH") que sec. Par exemple, Hagin, Snoonose, Beggra, Sorassa, Gamash. Donc même Blizzard ne saurait expliquer le prénom des Gnomes. L'important, c'est qu'ils sonnent mignon ou comique.

Voici quelques prénoms de PnJ pour vous aider.

Masculin : Abner, Bingus, Clopper, Fimble, Flickin, Gaxim, Klockmort, Namdo, Pithwick, Sraaz, Tickin

Féminin : Bink, Bossi, Crafty, Dannie, Jalinda, Jemma, Jinky, Prynne, Sassa, Sprite, Tilli.
Souvenez-vous que les Gnomes ont la plus grosse marge de prénom. Prenez avantage à utiliser un nom drôle, idiot, intelligent ou à double-sens pour accrocher les autres joueurs.
VI. Culture et Personnalité
Dans cette section, je vais tenter de résoudre le mystère entourant le cerveau des Gnomes. Comment ils agissent, comment ils pensent. Il est important de savoir que rien n'est coulé dans le béton, ou encore triplement forgé dans l'élémentium. Un personnage ayant tout le contraire de ce qui est écrit dans ce chapitre peut faire un très bon personnage ! Ceci dit, il y a des choses importante que tout bon gnome doit connaître.
Dans la tête d'un Gnome


Il y a probablement un seul trait de personnalité qui est non-négociable, que tout Gnome possède; je parle bien sûr de leur insatiable soif de connaissance. La curiosité Gnome est le cœur de leur être, bien ancré par leurs ancêtres Mécagnomes. En tant que descendants du Gardien du Savoir et de l'Invention, les Gnomes voient la vie comme un gigantesque casse-tête à résoudre. Ils vivent pour l'exploration et la découverte. Ils sont incapable de croire à quelque chose qui ne s'explique pas, d'où la faible croyance religieuse.

Les Gnomes sont brillant, même la race mortelle la plus brillante d'Azeroth et de loin. Ils excellent dans le raisonnement et peuvent résoudre un problème efficacement et rapidement. Ils sont à l'aise avec les tactiques militaires, les stratégies financières, la résolution de mystères ou construire des bâtiments innovateurs, mais les Gnomes ne sont pas attaché à la politique, la diplomatie et la poésie. Ils sont intelligents, mais leur optimiste les pousse à prendre des risques, à ne pas perdre de temps. Votre personnage doit être spontané et ne pas penser aux conséquences avant de prendre une décision. Il doit faire ou dire des choses sans prendre en considération les sentiments des autres.

Bien qu'ils soient amicaux et ouvert à toute suggestion, les Gnomes ont souvent de la difficulté à interagir avec les autres races. Leurs pensées sont si différentes qu'ils n'arrivent simplement pas à comprendre les autres. Lorsque vous jouez un Gnome, votre personnage doit occasionnellement mal interpréter les faits. "La Lumière infuse les plus forts esprits !" "Est-ce que les infusions de Lumière font mal ? Ou alors c'est un truc que tu allumes, comme une lampe de poche ? Je documenterais bien tout ça !"

Une phrase souvent utilisé pour décrire la personnalité d'un Gnome est "L'innocence d'un enfant". En fait, les Gnomes sont ni innocent, ni enfantin : Ils vivent de deux à cinq fois plus longtemps que les humains et ont été témoin de tragédies qui détruiraient le plus simple des esprits. Mais ils ont cet optimisme indestructible et une foi dans le progrès que même la mort ou la mutation de 80% de leur peuple ne les réduits à néant. Les Gnomes vivent au présent et au futur idéal, sans penser au passé. C'est remarquable, possiblement un optimisme naïf, mais c'est ce qui donne la force et le courage des Gnomes qui surprendra n'importe quelle race.


On peut croire que les Gnomes sont d'ennuyants petits rayons de soleil et de bonheur. En fait, ils sont particulièrement vulnérable à l'instabilité, la folie et le chaos. Sicco Thermojoncteur, le traître qui a détruit Gnomeregan, s'est servi de son pouvoir au dépend de sa propre race. Beaucoup de Gnome ont joint le Marteau du Crépuscule, et plusieurs démonistes travaillent avec la Légion Ardente. L'esprit d'un Gnome est très instable car lorsqu'ils prennent conscience du pouvoir mental qu'ils ont, ils font un choix. Soi ils relativisent et contrôlent leur imagination et leur intelligence, soi ils tombent dans la folie, laissent leur imagination déborder et s'imaginent un monde qui leur est unique. Heureusement, la majorité des Gnomes sont tellement sociable qu'ils "s'auto-contrôlent" en gardant un contact avec la réalité. Un Gnome fera tout pour arriver à ses fins. Quand leur plan bien construit et presque infaillible échoue, ils deviennent frustrés et colériques. Au fait, un plan bien construit ne vaut-elle pas la bonne vieille triche ? Non. Le Gnome se fait prendre, il se fera rejeter et... Vous connaissez la suite, et les Gnomes aussi. Voilà pourquoi la plupart des Gnomes préfèrent exploser de rage plutôt que de gagner déloyalement. Ils ont peur de cette folie et avec raison.

La Culture et la Société
Il n'y a pas vraiment de tradition ou d'héritage culturel chez les Gnomes, mais certaines choses qu'on sait et qu'on peut déduire. La société Gnome est démocratique : Le Grand Bricoleur est élu par les plus importants citoyens et ce, durant quelques années. Ils considèrent l'intelligence, les compétences, le talent et les circonstances pour choisir un nouveau dirigeant. Puisqu'ils ne vivent jamais au passé, ils accordent très peu d'importance aux ancêtres et donc, au nom familial.

Les familles Gnome sont nombreuses et diversifiées. Faute de temps, certains n'ont pas d'enfant ou alors un seul. Les Gnomes vivent dans un même bâtiment avec tous les membres de la famille du doyen, créant un atmosphère très... étroit. Les Gnomes se marient (Souvent sans flafla, seulement sur papier pour officialiser leur union) et dès lors, l'un des deux doit vivre dans la maison familiale de l'un ou de l'autre jusqu'à ce qu'ils deviennent à leur tour doyen, ou trouve les moyens d'acheter (Ou construire) un bâtiment à eux. La drague Gnome est pragmatique à la race et n'est question que d'analyse et de statistique à long terme d'une union entre A et B. Bien sûr, c'est plus compliqué qu'il n'y parait... "Mon analyse d'émission de phéromone suggère que toi et moi sommes compatible à 97.43%, ce qui me mène à la conclusion que nous devrions explorer nos intérêts mutuels avec l'ultime intention de perpétuer notre espèce en accord avec notre biologie naturelle ! "

En tant que créature sociable, le Gnome adore donner des cadeaux aux gens qu'il rencontre et aux amis. Ils ouvrent leur porte à n'importe qui et adore faire la fête avec eux, peu importe l'occasion. Ils adorent parler de tout et de rien, spécialement à propos de leur travail. Ils boivent moins que les Nains mais mangent ce que même un Murloc ne voudrait s'approcher. Ils ont utilisé leur créativité et leur ingéniosité en cuisine et n'ont aucune honte à servir à ses invités des yeux de busard frits, du cerveau de Kodo broyé ou un délicieux Kebab de Rat des Profondeurs. 

Les Gnomes sont rationnels et ne sont pas attiré par la religion mais croient en une certaine loi supérieure, trouvé par le biais de la science tel l'astronomie et la chimie. Contrairement à ce que l'on croit, ils ne sont pas athée. Au contraire, ils sont heureux de pouvoir étudier l'existence divine - mais ne voit pas l'intérêt de prier ou d'accorder du temps pour parler à une force invisible. Néanmoins, certains Gnome vouent un culte plus grand à cette force. Lorsque vous êtes devant un prêtre ou un paladin, essayez de discuter de la Lumière de façon scientifique, à moins d'être vous-même un prêtre et de comprendre déjà ce sujet que votre race ne comprend guère. Voilà la preuve que les Gnomes s'intéressent vraiment à l'Alliance, sans quoi ils n'auraient jamais eu la chance d'étudier ceci en profondeur ! Au fait, la densité de l'énergie des Naaru est plus forte ou plus faible que l'arcanocapacité de l'eau bénite ?
La Technologie


La technologie est la base de la société Gnome. Même si votre personnage n'est pas un Ingénieur par défaut, l'ingénierie fait indubitablement partie de son héritage. C'est plutôt difficile de définir exactement ce qu'est la technologie Gnome, alors commençons par la comparer avec d'autres technologie déjà définies.

La technologie Gnome est bien distincte de la technologie Gobeline. Les Gobelins sont obsédés par les explosifs et tente de faire des trucs simple, pratique et lucratif. Les Gnomes utilisent aussi les explosifs, mais sont plus porté à créer une technologie plus spécifique et avancé. Ils cherchent à créer pour eux-même, sans penser si c'est pratique ou profitable. La plupart des inventions gobelines fonctionnent grâce à des combustibles fossiles et des moteurs basiques, tandis que les Gnomes utilisent la vapeur, l'électricité, les pneumatiques et la magie. Ils utilisent des schémas et des calculs avant de construire quoique ce soit, ce qui rend le processus extrêmement long. Les Gnomes pensent trop à l'amélioration, à la perfection de leurs machines qu'il arrive que leurs plans soient d'une telle envergure qu'il est impossible de créer, soi faute d'espace, de temps ou de matériaux.


La technologie Gnome est aussi bien différente que celle des Draeneis, Éthériens ou des Elfes de Sang. Alors que ces derniers utilisent des matériaux raffinés, beaux et un peu magique, les Gnomes laissent de côté l'esthétique pour focaliser sur le côté pratique. Sur les inventions Gnome, on peut y voir des rouages, du métal, des tuyaux et des fils. Les Gnomes ne se compliquent pas la tâche, ils ne peinturent ni cherchent à cacher l'invention pour la rendre esthétiquement jolie. Bien qu'ils partagent ce point avec les Gobelins, le fait qu'ils passent du temps à y penser rend l'invention plus solide que celle des Gobelins et donc, esthétiquement pas mal. Les machines Gobelines sont souvent "Pêle-mêle" et on ne s'y retrouve plus dans les tuyaux tandis que celles des Gnomes sont bien droite, bien organisées mais souvent trop compliquées pour rien. Un truc bien avec les Gnomes, c'est qu'à cause de ce surplus de complexité, il n'est pas rare que le but de la machine se perde. Un ouvre-bouteille peut facilement devenir cafetière. Ce qui est bien c'est d'élaborer une machine très compliqué pour la plus simple des tâches, comme ouvrir un pot de cornichon ou se curer le nez.


Les Gnomes Ingénieurs peuvent de temps à autre se sortir d'une situation déplaisante grâce à leurs inventions. ("Blinky sort son Poulet-O-Tron 300 pour distraire l'armée de Trogg alors qu'elle s'échappe avec son Jetpack à Fusion d'Élémentium".) Si votre personnage à toujours l'invention parfaite pour chaque situation, il risque de vite tomber sur les nerfs des gens. Pour incorporer la technologie sans sentir une certaine triche, il faut sans aucun doute penser à la faible probabilité de réussite des machines Gnome. Le parfait gadget peut facilement se retourner contre vous. ("Blinky sort son Poulet-O-Tron 300 pour distraire l'armée de Trogg, mais le rayon dévie de sa cible initiale et percute un groupe de poulet, les imprégnant d'une rage berserk. Désormais attaqué par les troggs et des poulets sanguinaires, Blinky décide de s'enfuir avec son Jetpack à Fusion d'Élémentium. Ayant oublier d'attacher son Jetpack à elle-même, ce dernier s'envole dans le ciel et explose, attirant toute les créatures du coin.) Ainsi, vous n'êtes pas le super-Gnome-de-la-mort-qui-tue que tout le monde déteste, mais le simple Gnome qui a essayé... Bien qu'on risque de vous détester pour un tel geste, ça vous rends plus "Humain" et les joueurs ne vous en voudront pas très longtemps, car vous avez provoquer un autre problème à votre jeu de rôle et probablement allonger le temps de jeu !


Le nom des inventions Gnome, comme les Gnomes, sont la plupart du temps drôle. Quand vous nommez votre invention, c'est une bonne idée d'y inclure quelque chose relatif à leur utilité.
VII. Techniques pour le RP.
L'Art de la Techno-Parole
Le dialogue est le cœur de toute société, le RP inclus. Chaque race a une manière distinctive de parler, et les Gnomes n'y font pas exception. Malheureusement, parler comme un Gnome est vraiment compliqué et difficile. Il faut parfaitement maîtriser un vocabulaire sophistiqué, avec une forte dose de technicité et un peu d'instinct poétique. Certains joueurs excellent en la matière et sont un délice à entendre (Ou lire). Il y a trois niveaux de parler Gnome ; Basique, Intelligence Explosive et Techno-Parole.
En premier, le basique. La plupart des PnJs du jeu utilise un langage clair et simple. Ils utilisent modérément des mots compliqués et des trucs techniques, mais personne se perd dans leurs mots. Ils déclarent simplement et évitent de compliquer tout ou d'utiliser un langage poétique.

Puis, ceux qui utilise le langage Intelligent Explosif sont très nombreux et pas trop difficile à reproduire. Le but est que tout ce que vous dites sonne intelligent ET incohérent. Une méthode facile mais efficace est d'écrire une phrase normale et de simplement remplacer des petits mots simples par des mots plus "explosifs", rendant une simple phrase complexe. Il faut néanmoins savoir utiliser les bons mots, car sinon vous laissez l'autre joueur douter de ce que vous dites. Si vous n'avez pas un vocabulaire très développé, utilisez le vocabulaire basique et tentez d'élargir vos horizons afin d'arriver à ce stade ! Avoir un vocabulaire développé vous aidera non seulement à incarner un Gnome, mais aussi à élargir votre sociabilité dans la vie réelle et atteindre des sommets incontestés !


Finalement, l'art subtile de la Techno-Parole. À ce niveau, vous parlez grâce à un vocabulaire sans fin de jargon insensé. Pour commencer, pensez à un "nerd" maladroit répondant à une question de physique. Il va probablement radoter avec enthousiasme et n'aura aucun sens pour vous. Utilisez des phrases à structure grammaticale complexe et lancez des mots qui pourront faire sentir une quelconque cohérence dans vos propos, le tout phonétiquement poétique. Il doit être clair que votre personnage sait beaucoup de chose sur le sujet et qu'il espère (Souvent à tord) que l'autre en sait autant.


La technologie Gnome étant la base de ce monde fantastique Gnome, vous pouvez facilement inventer des trucs, pas besoin que ce soit de la technologie connu dans la vrai vie. Mais le plus souvent possible, les mots que vous employez doivent avoir un certain sens; ne rassemblez pas des termes comme ça, à la volé. Votre parole doit donner des indices sur le message que vous passez, sans toutefois être clair. Ainsi, les autres Gnomes pourront parfaitement prétendre de comprendre... Néanmoins, n'hésitez pas à posez des questions en chuchotement HRP pour réellement comprendre l'autre, sans quoi vous risquez de subir un revers de la part des autres joueurs non-gnome. Vous devrez vous-aussi savoir interpréter le fond de la parole d'un autre Gnome, sans toutefois répéter exactement ce qui est dit. Un exemple tout simple."L'Arcanomécanique UVFluxomètre v.2.4.0."Un joueur normal pourra ainsi comprendre que vous parlez d'un calculateur de flux UV (Ou solaire) propulsé par la magie des arcanes mélangé à la mécanique.
Les indices cachés dans ces mots/phrases séparent les "vrais" des "occasionnels" rôlistes. Le Gnome parfait se jettera dans l'allitération, la rime et dans les références littéraires et/ou populaires. Bien sur, je ne vous demande pas d'être parfait si vous ne vous en sentez capable ! Restez simple et tout ira bien, la façon de parler reste mineure dans le monde du RP, elle n'ajoute qu'un petit bonus aux séances et au personnage. L'important n'est pas la façon mais le contenu, donc tant que vous comprenez la base, tout va bien !

N'oubliez pas que tout le monde est différent et donc, parle différemment. Seulement quelques Gnomes utilisent la Techno-Parole tout le temps. Mais de très bon rôlistes excellent dans les autres sphères de langage Gnome, tel les déclarations franches de fait ou la tautologie. Tout dépend aussi de l'âge, de l'histoire, de l'éducation et des compétences sociales de votre personnage. Un Gnome qui n'a pas eu beaucoup d'affection sera plus extraverti qu'un Gnome qui a passé ses années dans la bibliothèque entre le rayon de science et de mécanique. Tout influence tout, ainsi est la vie réelle et donc, le RP.


Le dialecte est plus facile à apprendre avec des exemples. Écoutez bien les "/idiot", "/flirt" et tous les dialogues des Gnomes PnJs (Thermojoncteur, Mekkanivelle et Mimiron forment une très bonne base d'exemple)


Interagir avec les autres.


Donc, vous avez créé le parfait personnage, trouvé un nom, un âge, une histoire, les motivations, les défauts, le langage et le style. Et maintenant ? Pour avoir du succès, votre personnage doit sortir et interagir avec les autres personnages. Il doit se créer des amitiés, un amour, des conflits et des histoires fascinantes. Ici arrive le défi pour tout rôliste Gnome. Votre personnage est probablement perçu comme trop introverti pour se faire des amis, trop amical pour jouer dramatique ou trop imaginatif pour des intrigues sérieuses. Comment briser les préjugés ?


Une bonne façon pour commencer une action ou une aventure Gnome est de prendre un fait ou une observation plutôt simple, de mal l'interpréter et de reproduire le pire scénario imaginable Par exemple, si un Nain répète sans cesse qu'il tellement faim qu'il mangerait un Tauren, vous pourrez facilement parler de recettes de burgers avec un ami cuisinier et partir avec une bande d'aventuriers et un grill pour envahir les Pitons-du-Tonnerre. Ou encore, si quelqu'un passe près de vous et vous voulez l'aborder, songez aux défauts de votre personnage. A-t-il peur de se faire voler ? A-t-il lui aussi des préjugés à propos de la race en question ? Si le personnage utilise un sort comme trait de givre, vous voudrez probablement étudier la question ! Ou si un druide se transforme en félin, comment ? Ou si un guerrier utilise Lancer Héroïque, quelle force attire son arme à sa main (Thor?)? La vitesse de sa Charge ? Combien de watt dans son Coup de Tonnerre ? Tout est dans l'inutilité, le détail, l'exagération.


Mais vous voudrez sans doute allez plus loin dans votre relation ! Posez des questions, vous êtes un Gnome ! Alternez entre une question censé et insensé. Ainsi vous pourrez mieux connaitre l'autre et voir comment il réagit face à l'inconnu, face à l'incompréhensible. Questionnez-le sur son histoire, ses intérêts, ses aventures, ses problèmes. Il va probablement vous aider et parlera de ses projets, pour ensuite laissez de la place à vous. Même si il ne comprendra pas tout, il risque de bien apprécier si votre contenu est intéressant ! Sans même vous en rendre compte, vous vous connaîtrez très rapidement grâce à votre curiosité raciale. "Wow ! Vous êtes chasseur ? Quel arme utilisez-vous ? J'ai travaillé dans les armes à feu, vous savez. Mais ils m'ont transféré dans les fusils au laser. Avez-vous essayé le rayon tranquillisant sur une bête ? Quelle est cette étrange créature qui vous accompagne ? Sa vitesse de pointe et sa force de frappe semble dépasser celle des créatures du coin !" Posez des questions, analysez, déformez !


Si vous voulez créer un conflit avec un joueur non-gnome, suffit d'attaquer les failles de l'intelligence de celui-ci de façon pragmatique ou ironique. "L'Aérodrome de Hurlevent est vraiment efficace depuis le bombardement de Theramore."


Les Gnomes sont né pour introduire l'humour dans n'importe quelle situation. Une des techniques est d'attendre qu'une des races les plus mélodramatique se mettent dans une situation tendue, puis d'essayer d'aider avec un fait débile d'une observation qui est passé inaperçu pour détendre l'atmosphère. Ce n'est pas très clair, j'avoue, mais voilà un exemple qui vous aidera.


Humain : "Je n'aurais jamais dût joindre ce groupe de traitres et de voleurs. Je devrais planter cette vieille lame rouillée dans mon cœur gelé que de passer un autre moment en leur compagnie."


Gnome : "En fait, c'est raté ! Mes études en anatomie sont peut-être d'une autre époque, mais la dernière fois que j'ai vérifié, le cœur humain se situe à trois centimètres à gauche de l'emplacement où vous pointez."


Mais faites attention toutefois avec ce truc - Les autres joueurs peuvent être agacés si vous brisez leur moment. Respectez aussi ces moments lorsque vous en sentez le besoin.


Je suis personnellement un fan d'humour, d'excentricité et d'absurde. Mais la plupart des Gnomes ont de la difficulté à être pris au sérieux. Dans ce cas, vous devrez diminuer votre fréquence d'humour et focalisé sur les autres qualités des Gnomes. Si l'autre personnage fait une crise émotionnelle, votre personnage peut le consoler avec des arguments raisonné. Si vous faites face à un conflit violent, vous pouvez utilisez l'ingénierie pour renverser la vapeur. Face à un mystère de meurtre, vous pouvez utiliser votre logique implacable pour résoudre le mystère. Dosez votre Gnome et tout devrait bien allez. Mais n'oubliez pas, lorsque vous sentez une occasion de faire de l'humour, faites, en autant qu'elle soit plus forte et plus approprié que les autres.
VIII. Les Gnomes et le Monde.
Les Gnomes sont amicaux et paisibles. Lorsqu'ils rencontrent des nouvelles personnes, ils ont tendance à les inviter pour dîner qu'à tenter de les conquérir. Quand votre personnage rencontrera un membre d'une autre race pour la première fois, votre première réaction sera probablement de le questionner à propos de son histoire, sa culture, sa biologie et sa technologie.
Alliance
Il peut sembler étrange qu'un peuple pacifique et renfermé comme les Gnomes se joigne à l'Alliance. En fait, ils y sont que par principe. Ayant été découvert vers l'an -170 par un groupe d'aventurier Nain et ayant tissé une forte amitié avec eux, ils joignirent l'Alliance à l'an 6 afin de préserver leur mode de vie paisible. En joignant l'Alliance, ils étaient assurés de ne pas se faire conquérir par ceux-ci, et s'assuraient du fait même d'une protection contre les menaces extérieurs (Horde, Légion Ardente ...).
Humain
Les Gnomes ont combattus au côté des Humains et suivent le dirigeant de l'Alliance avec honneur, mais ils n'ont pas tendance à respecter les humains et leurs principes. Ils n'arrivent simplement pas à comprendre les pratiques religieuses, le décorum social élaboré ou la monarchie.

Ils ont tendance à voir les humains comme un peuple téméraire, ignorant et superstitieux. Les Humains ayant une courte espérance de vie et une technologie peu évolué, ils partagent qu'une chose avec les Gnomes; cette folie de grandeur incontrôlable. Bref, ils sont facilement comparable à Thermojoncteur qui voyait grand et qui était prêt à tout pour obtenir ce qu'il voulait... Il est donc tout naturel que les Gnomes s'en tiennent loin. Lorsqu'ils croisent un humain, ils ont tendance à les aborder comme des enfants.

"Pourquoi tous ces gens font la queue, enlèvent leur chapeau et s'inclinent devant cet homme ? C'est peut-être un contrôle contre les poux..."
Nain
Nos cousins les Nains sont nos alliés les plus proche. Non seulement ils nous ont accueilli à bras ouvert suite à la destruction de Gnomeregan, ils partagent en plus la joie de vivre et la passion pour l'ingénierie (Mais pas la compétence !). En fait, la technologie Naine la plus avancé, soi le char d'assaut et la machine volante, viennent d'inventeurs Gnome. Les Nains ont apportés aux Gnomes la poudre à canon et la forge implacable typique de la race, créant des machines de guerre dangereuses et indestructibles. Bref, ils forment un duo ingénieux pour l'ingénierie.
Partageant depuis des années les ressources des montagnes de Dun Morogh et des environs, ils ont créé un réseau commercial très développé facilitant les liens avec l'Alliance. Grâce aux Gnomes, les Nains et les Humains ont ouvert un réseau sans limite pour les composants; minéral et militaire chez les Nains, arboricole et textile chez les Humains. Bref, avec tout le commerce, les Nains ne peuvent se passer des Gnomes, et grâce à la forge et à l'esprit militaire des Nains qui leur a permis de reprendre Gnomeregan, les Gnomes ne peuvent désormais se passer des Nains.
"Hey ! Barbacier ! T'as vu mon nouveau viseur en arcanite ? Il pourrait amélioré la précision de ton fusil de chasse d’au-moins 13.6% !"
Elfe de la Nuit
Les Gnomes et les Elfes de la Nuit sont en tout point différent. Les Elfes de la Nuit évitent la magie depuis longtemps suite à une guerre interne, et déteste la Technologie qui va à l'encontre du principe de la nature. Bref, ils détestent ce que les Gnomes adorent. Les Gnomes, insouciants et optimistes, ne voient pas pourquoi ils devraient craindre une quelconque invasion démoniaque avec l'utilisation abusive de la magie, puisqu'ils n'ont jamais vécu un drame relié à ce domaine de l'ampleur du Puit d'Éternité. Les Gnomes peuvent tracer des liens entre la folie arcanique d'Azshara et Wilfred Flopboum ou Milhouse Tempête-de-mana; les limites sont faites pour être dépassées. Par contre, les Gnomes s'intéressent plus aux Elfes qu'aux humains, car ils savent qu'ils sont un peuple de nature passive et débordant de savoir, tout comme eux.
Les Elfes n'aiment pas trop les Gnomes dût au dommage environnemental de ceux-ci, mais le contraire est tout différent. Votre Gnome devra donc s'entêter à tirer les vers du nez d'un Elfe de la Nuit, car pour vous c'est un véritable trésor d'informations. Vous essaierez sans cesse de les convaincre des bienfaits de la magie et de la technologie, histoire d'être ami avec eux, même malgré eux. Vous aurez de la difficulté à vous faire de vrais amis parmi les Elfes, et la plupart du temps, votre relation avec eux ne sera qu'une histoire parmi tant d'autre...

Depuis le retour des bien nés de Shen'dralar chez les Elfes de la Nuit (Mages), les Gnomes s’extasient devant tout Elfe Mage. Ces derniers sont plus enclins à discuter ouvertement avec les Gnomes.
"Attendez, pourquoi vivre dans des arbres sans utiliser d'ascenseurs pneumatiques avancés ?"
Draeneï
Les Draeneïs et les Gnomes se respectent et s'admirent, car ils ont deux intérêts communs ; la Technologie et la Magie. Depuis l'écrasement de l'Exodar en Azeroth, les Gnomes n'ont cessés d'étudier ces êtres énigmatiques dans le plus grand des respects. Les Draeneïs voient les Gnomes comme une source infinie d'imagination, des êtres brillants dépourvu de logique... et c'est réciproque. Le culte des Draeneïs face à la Lumière est l'un des seuls sujet dont les Gnomes n'osent parler, et vice-versa. Ce respect qu'ils ont l'un l'autre est primordial et chacun des deux camps le sait, car si l'un des deux décide de parler de religion, il s'en suivra un débat interminable qui risque de venir à bout d'un ou de l'autre. Bref, ils coexistent d'une façon bien étrange, tout ça pour le bien de la Science.
Les Gnomes posent sans cesse des questions aux Draeneïs, tandis que ces derniers de nature moins impulsive ne poseront que des questions utiles, lorsque le temps et la situation s'y prêtera. Ce qui est extraordinaire chez les Draeneïs, c'est qu'ils aiment les Gnomes et prennent le temps de répondre à toute leurs questions... Bref, ils sont la seule race de l'Alliance à avoir cette patience, et les Gnomes adorent.
"J'ai déjà vu cette coiffure quelque part... Avez-vous des liens de parenté avec les Bourbecoques de Theramore ou les Makruras de Durotar ?"
Worgen


Les Worgens sont des Humains, à priori. Mais sous leur forme canine, ils sont tout autre. Ayant évolué en Lordaeron, isolé du peuple Humain du Royaume d'Azeroth, ils sont plutôt crains par les Gnomes, mais ils éprouvent mutuellement de la compassion face à la destruction de leurs mondes. Les Humains de Gilnéas restent tout de même un mélange inquiétant pour les Gnomes. Mi-homme, mi-bête, ils peuvent s'attendre au pire. Les Worgens sont jusqu'alors fascinant, mais jusqu'à quand ? Les Gnomes les craignent, mais ne ratent jamais l'occasion d'étudier la Lycanthropie qu'ils subissent, la relativité entre l'Homme et l'Animal, la Magie obscure bref, ils sont réticent à l'idée d'en faire des alliés, mais rien ne les empêcheraient d'étudier quelque chose. Et si les Worgens perdent la raison humaine et laisse place à la bête... Vaut mieux être préparé et bien les comprendre. On ne sait jamais.
Un Gnome face à un Worgen en forme Humaine ne pourra savoir si il vient d'Hurlevent ou de Gilnéas (À moins qu'il constate une pilosité anormale), référencez-vous au chapitre traitant des Humains pour connaitre comment ils doivent réagir. Et si ils se trouvent face à un Worgen en forme animal, il sera nerveux, mais posera quand même des questions avec la maladresse que les Gnomes savent si bien produire. Suffit d'un petit mouvement anodin du canin pour que le Gnome s'imagine que sa fin est proche et prenne la poudre d'escampette.
"Il était une fois, une Gnomette qui allait porter des kebabs de rats à sa mère-grand..."
Horde
Les Gnomes sont probablement les plus indulgents de toute l'Alliance. Ils n'attaqueront habituellement pas un membre de la Horde en dehors des champs de bataille. En fait, ils ne trouvent pas raisonnable de les affronter. La Horde n'a jamais été une menace pour les Gnomes, mais pour l'Alliance. Par-contre, ils ont combattus lors de la Deuxième Guerre, contre les Orcs et les Trolls. Ces deux races sont les seules de la Horde qui entraînent une véritable haine chez les Gnomes, ainsi que les Gobelins, évidemment. Leur nature ne les force pas à combattre la Horde, qui n'a pas menacé directement la survie du peuple.
Pour en savoir plus sur les Gobelins de la Horde (Le Cartel Baille-fond), descendez plus bas, dans la section "Autre". J'ignorais où les mettre, car il n'y a qu'un groupe de Gobelins dans la Horde, et je me devais de parler de tous les groupes.
Orc
Les Gnomes ayant une fascination pour les Draeneis et ayant combattus lors de la Deuxième Guerre, ils n'entretiennent pas une très bonne relation avec les Orcs. Ce groupe de barbare n'a de toute façon aucun intérêt pour la société Gnome, sauf un. Avec la chute de Gnomeregan et les maintes tentatives infructueuses qui s'en sont suivi, les Gnomes ont cherchés à comprendre l'art de la guerre et les Orcs en sont des maîtres, malgré la faible intelligence qu'on leurs accordes.
À moins que votre Gnome connaisse l'histoire des Orcs via les Draenei ou en ayant posé les pieds en Draenor, le Gnome moyen se contentera de croire ce qu'on lui raconte ou de ce qu'il a vu (Aucun intérêt à s'approcher de ces machines à tuer de la Deuxième Guerre.). Autrement, bien que barbare, primitif et un brin bigorexique, les Orcs ont eux-aussi perdu leur maison. Enfin, à plus grande échelle que les Gnomes, mais avec du recul, c'était vraiment plus stupide que la bombe de Gnomeregan, et moins chaleureux au niveau de la demande de refuge. Quoi ? Influencé par la Légion ? Sargeras ? Gul'dan ? Eh, heureusement qu'on a eu les Elfes pour absorber le premier contact en Azeroth. Hehe. Évidemment, il n'y a pas que des guerriers dans leurs rangs, mais les Gnomes n'ont connu que la Guerre contre les Orcs. Le chamanisme, tout comme la religion, n'est simplement pas logique. Quant à la Démonologie... Y'a pas quoi faire un dessin !
"Comment peuvent-ils élaborer une telle stratégie militaire alors qu'ils n'arrivent même pas à mettre leur doigt dans leur nez sans se crever un œil ?!
Troll
Les Trolls sont reconnus comme des êtres sadiques, aux couleurs laides et à la mentalité tordue. De plus, la majorité des Gnomes ont perdus des proches aux mains des Trolls lors de la Deuxième Guerre, sans compter la présence des Trolls de Givre dans Dun Morogh. La tendance à vénérer des forces invisibles et à vouer un culte pour le vaudou rend les Trolls ridicules pour les Gnomes. Néanmoins, certains Gnomes tentent de comprendre les forces impliquées dans la magie mystique du vaudou, mais sont majoritairement reclus de la société Gnome et reconnus comme fou.
"Le Vaudou ? Ce n'est qu'une excuse pour arnaquer les gens avec des tours d'illusions débiles de bas-étage."
Tauren
Les Gnomes et les Taurens ne se sont jamais croisé avant World of Warcraft (An 25). C'est donc une relation toute récente qu'ils ont. Malheureusement pour eux, ils sont poussé à se battre pour leurs factions. Tous les deux sont généralement pacifique mais la ressemblance s'arrête ici. Les Taurens, tout comme les Elfes de la Nuit, adorent la nature et repoussent la technologie. Le Tauren réagirait probablement comme un Elfe de la Nuit face à un Gnome, si seulement il apprenait à en connaître un. Et les Gnomes, eh bah les Gnomes, ils veulent en savoir plus sur ces bovidés bipèdes ! Les Taurens sont, pour les Gnomes, le contraire du Worgen. Après tout, ce n'est qu'une grosse vache inoffensive, non ?

"Ah zut, y'a plus de lait."
Réprouvé
Les Réprouvés sont des scientifiques et alchimistes de grands talents, tout comme les Gnomes. Seulement, tandis que les Gnomes cherchent à travers la science le savoir et l'utilité pour servir sa propre personne, les Réprouvés utilisent la science pour arriver à leurs fins - Et leurs fins impliquent souvent la mort de toute chose. Néanmoins, les Gnomes adoreraient discuter avec un Réprouvé. Les Démonistes vont probablement axé la conversation sur des recettes destructives, mais la majorité des Gnomes vont plutôt s'intéresser à la composition de la Peste, de la Lèpre ou encore étudier les os, de ce qui les retient ensemble, l'histoire tragique de Lordaeron ou encore celle d'Arthas. Bref, c'est une source infinie de secrets du passé et peut-être même la source de l'immortalité.


"Que voulez-vous dire par mort de rire ?"
Elfe de Sang
Les Gnomes ont combattus à leur côté durant la Seconde Guerre et partagent cette passion pour la Magie. Les deux races sont très proches, travaillant ensemble parmi le Kirin Tor (Dalaran). Les Mages enregistrés au Kirin Tor seront amicaux avec les Elfes de Sang et vice-versa. Tout les deux veulent faire avancer la Magie et n'ont aucun différents autre que ceux de l'Alliance contre la Horde. Comme les deux races sont normalement pacifiques, c'est une trêve qu'ils ont élaboré pour le bien de la Magie. Les Elfes de Sang ayant évolué à l'encontre des Elfes de la Nuit, ils sont très ouvert aux mentalités Gnomes.

"Plutôt étrange qu'un peuple comme le vôtre s'allie avec des Réprouvés et des Trolls, sachant qu'ils ont détruit votre paisible existence... C'est comme si on s'alliait aux Troggs ! Pfah ! "
Autre
Gobelin
Les Gnomes et les Gobelins sont de vieux rivaux aux opinions très différentes. Les Gnomes voient les Gobelins comme des ingénieurs amateurs qui vont aveuglément créer des machines à des fins purement monétaire, sans chercher à comprendre la science derrière la technologie. Les Gnomes utilisent une technologie avancée qui repousse les limites du possible tandis que les Gobelins ne cherchent qu'une plus grosse explosion. Bien que les Gnomes détestent les Gobelins, ils ne sont pas en guerre. Les Gnomes naturellement pacifique et les Gobelins naturellement avare, une guerre n'avantagerait ni l'un, ni l'autre. Le meilleur exemple se trouve au centre des Salines, la Péniche de Course de Féplouf et Pozzik. Ici, les Gnomes et les Gobelins cohabitent ensemble, bien que la bagarre éclate souvent au bar de la cité flottante. Féplouf et Pozzik sont de vieux adversaires et collaborent grandement à l'évolution de la Technologie. La rivalité est palpable, créant une forte compétition qui entraîne une course à la perfection. Comme quoi sans les Gobelins, la technologie Gnome ne serait ce qu'elle est... et vice-versa ! Les Gobelins sont majoritairement natifs de Kezan et se sont séparés progressivement en trois Cartel bien connus ; Gentepression, Kapitalrisk et Baille-fond.
Depuis toujours rejeté par les Gobelins de Kezan, la Kapitalrisk a pour capitale Terremine, situé dans les souterrains de Kezan. Ce groupe de malfrats n'avait que faire des lois fondamentales que les Gobelins de Kezan adoptèrent rapidement pour éviter le chaos. Ils se réfugièrent donc dans les souterrains de la ville et, progressivement, créèrent une immense cité du péché. Livrant d'éternelles guerres avec les Gobelins de la surface, la Kapitalrisk se replia suite à de nombreux échecs et parti à la recherche de mercenaires facilement influençable, majoritairement Gnoll, Ogre et Humain. Durant cette période sans conflit interne chez les Gobelins, la Horde les approcha pour les joindre afin de combattre lors de la Seconde Guerre. Les Gobelins de Kezan acceptèrent, pour des raisons purement financières... Ce qui ne plût pas à tous. Des Gobelins se rebellèrent contre cette union, brisant ainsi leur neutralité. Quelques révolutionnaires fuirent ainsi Kezan et s'établirent un peu partout dans les mers du Sud, créant Gentepression, un Cartel neutre. Suite à la Seconde Guerre, les Gobelins de Kezan vécurent paisiblement, jusqu'à tout récemment. Neltharion ayant été au cœur de la Seconde Guerre, il revint au plus grand déplaisir d'Azeroth. Il attaqua les Gobelins de Kezan et réduit la majorité du peuple en cendre, hormis quelques survivants qui, heureusement, pût s'échapper via le Port de Baîlle-Fond. Les derniers Gobelins de Kezan rejoignirent la Horde afin de terrasser une seconde fois cette menace, mais cette fois, ils ne partaient pas en guerre pour l'argent... mais pour survivre.

Gentepression est une association Gobeline des mers du sud neutre, ayant coupé les liens avec la Horde et les Gobelins de Kezan au début de la Seconde Guerre. Ils se sont alors mis en quête du pouvoir monétaire. Ils sont les seuls à entretenir les liens économiques obligatoires avec la Horde et l'Alliance. Ainsi, l'Alliance peut acheter des produits venant de membres de la Horde, et vice-versa... Mais ce commerce n'est pas très apprécié par les deux factions, question de principe. Ils ont plusieurs villes, dont Baie-du-Butin en Strangleronce, Bourbe-à-brac dans le Marécage d'Âprefange et Long-Guet au Berceau-de-l'hiver. Évidemment, les Gobelins de Gentepression ont une capitale ! Gadgetzan à Tanaris est le centre des affaires, avec Cabestan et le port Gentepression comme table tournante à l'économie du cartel. Le dirigeant de Baie-du-Butin, le Baron Revilgaz, protège ardemment le trésor Gentepression depuis le Cataclysme. Quant au cerveau de l'opération, Gazleu, il dirige aujourd'hui Cabestan et est probablement le Gobelin le plus riche d'Azeroth.


La Kapitalrisk a comme capitale Terremine, situé sous Kezan. Cette crique de pirates, d'escrocs et de bandits de la pire espèce compte plus de vingt-mille membres, sans compter les pirates qui naviguent ça et là dans le monde. La Kapitalrisk fût créé suite à l'instauration de lois en Kezan. Terremine est sans aucun doute l'endroit le plus hostile pour un Gnome. La Kapitalrisk n'a aucune pitié et résous les problèmes par le meurtre. Mais outre Terremine, on peut retrouver d'énorme regroupement de ces Gobelins; sur une plate-forme pétrolière en Strangleronce ou alors au nord des Tarides. Elle est souvent confondu avec les Défias des Mortemines, à cause de leur chef Gobelin. Si un jour vous passez par Terremine, ne vous laissez surtout pas éblouir par sa beauté (Comparable à Las Vegas) car aussitôt, vous serez mort, les poches vidées et votre tête aux enchères.


Les Gobelins de Baille-fond sont les derniers survivant de Kezan, suite à l'attaque d'Aile-de-mort. Mené par le tyrannique Prince du Commerce Gallywix, ils rejoignent la Horde afin de terrasser Neltharion. Les Gobelins de Baille-fond sont des Gobelins de Kezan, originaire du port de Baille-fond. Ils ont donc combattu avec la Horde durant la Seconde Guerre, pour ensuite retourner sur leur île et reprendre le cours normal de leur vie. Neltharion se vengea donc, des années plus tard, forçant le Cartel à joindre la Horde une seconde fois. Ils vivent en Azshara, et ont complètement reforgé la région à leur image, avec un fusorail parcourant les contrées sauvages de la région, un palais du plaisir pour Gallywix et bien sûr, une nouvelle ville, le Havre Baille-fond, en attendant de détruire cette menace et retourner à Kezan.


Si vous créez un Gobelin de Baille-fond (Horde), vous ne pourrez explorer que le Port de Baille-fond, révélant une immense population. Un jour, qui sait, découvrirons-nous le reste de l'île de Kezan, ainsi que Terremine...
"Le Cartel Baille-fond ? Qu'une bande de vendu ceux-là... Les Gobelins vendent même leur cœur pour se remplir les poches !"
Pandaren
Les Pandarens et les Gnomes sont loin d'être semblable. Pourtant, ils ont quelques points communs qui les rassembles. Comme le Proton et le Neutron, ces deux races sont indissociable sur la quête de l'équilibre et la... perfection ? Cette façon de voir le monde non pas comme un infini, mais comme une goutte d'eau dans l'océan. La philosophie des deux races se rencontre sur plusieurs points, de l'extrême précision utilisé dans leur art martial pour les Pandarens et dans l'Ingénierie pour les Gnomes, à cette recherche d'équilibre parfait entre la raison et la folie. La technologie Pandaren étant plutôt désuète, ces derniers ne refuse pas un coup de pouce dans la brasserie, tant que ça ne mette pas en péril la qualité du produit. La folie est redoutable, bien que ces deux races ne soient pas les seules à avoir subit les dérisions de ce fléau, ils en sont sans aucun doute ceux qui la redoute le plus. Les Gnomes ont tout à apprendre des Pandarens et leur nature imprévisible en font de bons candidats à maîtriser leur Chi. L'éducation et la philosophie Pandarène ne cherche pas forcément la perfection, mais l'équilibre de celle-ci. Chose que les Gnomes auraient bien besoin.
L'histoire entre ces deux races reste encore à écrire, mais le contrôle psychologique des Gnomes et  leur résilience implacable est sans doute apprécié des Ursidés.
"Les Furbolgs sont-ils vos cousins ? Car vous savez, nous étions gardiens de l'abomination qui les a maudit, jadis.. Jusqu'à ce qu'ils... Enfin, c'est une longue histoire ! Je vous en parlerais bien autour d'une de vos fameuses chopines, et j'aimerais y prélever un échantillon si vous me le permettez !"
Trogg
Les Gnomes ne sont pas particulièrement gentil avec les Troggs. Allez savoir pourquoi. Tout ce qu'il y a à savoir sur eux se résume en une phrase : Ils sont beaucoup plus intéressant mort que vivant. Les Gnomes ne cherchent pas à les comprendre. Il n'y a rien à comprendre. Ils sont bêtes et sans intérêt.
"MEURS!"
IX. Les Classes
Les classes ci-dessous ne sont que suggestives, il est possible d'aller contre ce courant populaire. Si vous voulez aller vers le côté obscure de votre faction rien ne vous y empêche ! Renseignez-vous sur les Antagonistes.


La plupart des joueurs sont stupéfaits face à un Gnome en armure. Après tout, les Gnomes n'ont clairement pas le physique d'un Guerrier. Utilisant une technologie avancée et profitant de leur taille, ils se lancent au combat avec une tactique souvent inusitée ce qui en fait des adversaires redoutables. Si vous jouez cette classe, considérez toujours votre taille; vous êtes loin d'être un Chef de Guerre Vrykul, un Orc Sanguinaire ou un féroce Troll Berserk. Vous êtes un combattant endurci, doté d'un courage indestructible et d'une intelligence remarquable. Vos plans d'envergures ne sont que rarement une bonne idée dans l'ensemble, surtout sans avis extérieur.
Un groupe composé uniquement de Gnome pourrait alors attaquer Orgrimmar avec une armée de Déchiqueteur ZT3000. Si, par-contre, une autre race est dans le groupe, elle pourra facilement faire remarquer aux Gnomes que des Déchiqueteurs, c'est bruyants, les bris mécaniques seront nombreux dans les marais de Durotar, avec les Wyvernes qui patrouillent et les nombreux chasseurs postés çà-et-là. Il proposera alors des éclaireurs, ou une façon de passer inaperçu. L'intelligence typique des Gnomes est aussi une faille dans ce cas-ci, car elle sous-estime tout le reste. L'idée était bonne, mais le moyen non.
Choisissez cette classe si votre Gnome est courageux et loyal. Les Guerriers sont la base même de Warcraft et il peut sembler ennuyant de choisir cette classe, particulièrement avec cette race. Mais si vous êtes suffisamment brillant, vous pourrez "forger" tout un personnage. La plupart des Guerriers Gnome sont des défenseurs de Gnomeregan... Mais pas tous ! Cherchez un peu sur les nombreux métiers reliés à la guerre, vous verrez qu'ils ont beaucoup de potentiel à l'intérieur

Voici quelques exemples.

  • Un Protecteur dans un scaphandre, qui protégeait sa petite sœur contre les Gnomes Lépreux dans Gnomeregan suite à la contamination, et qui en est ressorti que récemment
  • Un spécialiste Militaire, très discipliné et habile avec l'épée. Il enseigne le maniement des armes et dessine des tactiques militaires... sans toutefois combattre.
  • Un Guerrier agile sans peur, avec une armure légère mais un bouclier essentiel et solide. Il pare les coups avec une agilité prodigieuse et attaque rapidement.
  • Un Mékaguerrier, armée d'une panoplie d'arme mécanique; du lance-poulet à la scie-à-chaine, en passant par le lance-pierre-en-fusion au boulet rotatif rétractable attaché à son bras.
Les Gnomes sont agiles, sournois, intelligent et petit; Parfait pour les Voleurs ! Il y a beaucoup de possibilité en tant que Gnome Voleur, alors tentez d'être le plus original et le plus amusant pour vous démarquer du lot. Les stéréotypes des voleurs risquent de vous influencer, ce qui ne colle malheureusement pas aux Gnomes. La nature extravertie et joviale des Gnomes pourrait difficilement coller avec la nature mystérieuse, renfermée et sans pitié des Voleurs. C'est ce qui fait des Gnomes Voleurs une classe à part dans le monde du Roleplay, car elle regroupe différents style de jeu; Les Assassins qui tuent dans l'ombre, les Voleurs qui vous font les poches ou les Rusées qui contribue à la sécurité de la société.

Aucun Gnome relativement sain d'esprit pourrait tuer froidement ses victimes dans les ombres, tel un Assassin. Alors, que fait les Gnomes Voleurs s'ils ne peuvent tuer ? Ils calculent, méthodiquement, méticuleusement. Ils font ce que les voleurs font habituellement: Voler. Ils s'appuient sur la furtivité et l'instinct, à défaut de la puissance physique... De toute façon, ils ont probablement un gadget pour combler ce trait.

Le Gnome Voleur est habituellement prudent, rationnel et prêt à faire tout ce qu'il faut pour que le boulot soit fait. Les Voleurs sont mal vu par la société en général (Assassins et Voleurs), alors il vous faudra bien expliquer votre classe aux autres. (Ce qu'ils ne font pas habituellement, car ils ont cette manie de tuer des gens ou de voler quiconque croise leur chemin, se détachant de leurs émotions). Les Gnomes Voleurs sont majoritairement gentil malgré tout, et se servent de leur ruse à des fins bénéfiques.

Voici quelques exemples.
  • Un espion de la SI7, collectant des informations cruciales sur les tactiques militaires de la Horde afin de contrer une éventuelle attaque.
  • Un agent secret dragueur qui assassine des chefs ennemis pour désordonner les rangs militaires.
  • Un pickpocket se baladant dans Hurlevent, ni vue ni connue.
  • Chef d'une organisation criminelle œuvrant contre la loi afin de changer le monde.


S'ils devaient choisir une classe de prédilection, les Gnomes choisiraient celle de Mage. La Magie est aussi importante pour les Gnomes que l'Ingénierie. Elle sollicite l'intelligence expansive afin de contrôler et manipuler les énergies du monde qui les entoure. Ils sont naturellement attirés par la magie et ils adorent en étudier les complexités. Certains vous diront que la magie ne peut être expliqué rationnellement - C'est de la magie après tout.

Les Mages sont habituellement membre du Kirin Tor. Certains sont contre, d'autre ne veulent simplement pas s'y impliquer. Mais le Kirin Tor est, en fait, un immense rassemblement du savoir magique. Pour tout mage friand de connaissance, le Kirin Tor est la solution. Les Mages y apprennent de nouveaux sorts et partagent dans le plus grand des respect cet art mystique avec l'Alliance, la Horde et tout autre faction désirant s'instruire davantage. Cette ordre est très importante afin de garder une certaine limite dans la magie profane et divine.

Sachant que la magie n'a pas de limite, il faut néanmoins savoir respecter le monde qui vous entoure. Si ce n'est pas le cas, vous risquez d'être banni du Kirin Tor et vous sombrerez probablement dans la magie noire, la démonologie et la nécromancie afin d'étendre vos horizons et dépasser cette limite que le Kirin Tor impose. Les Mages sont donc respectueux et intelligent, tel un scientifique normal.


Voici quelques exemples.
  • Un théoricien académique, le nez plongé dans de vieux bouquins et marmonnant un jargon arcanique.
  • Un Mage de bataille, se spécialisant plus particulièrement dans la pratique plutôt que dans la théorie
  • Un Pyromancien qui dévaste les commerces d'une ville
  • Un Magicien voyageur, qui va de ville en ville afin d'éblouir les citoyens en les transformant en mouton, ou de sortir un lapin d'un chapeau.
Ah, les Démonistes. Si vous avez toujours souhaitez d'incarner un génie du mal visant la domination du monde grâce à la force démoniaque et aux nombreux gadgets mortels, je crois que vous trouverez votre bonheur ici ! La plupart du temps, le Gnome Démoniste est paranoïaque, fou, laissant son intellect et sa magie sous aucun contrôle. Le Démoniste est, en fait, le Mage qui a disjoncté. Ne se limitant pas aux simples sorts autorisé par le Kirin Tor, le Démoniste ne se gêne donc pas à utiliser toute les forces du monde pour tuer... Et comme la puissance démoniaque est pratiquement sans limite et d'une destruction facilement prouvable (La Légion Ardente, par exemple), le Démoniste est sans pitié.

Avec l'Intelligence supérieure des Gnomes, il en va de soi que ce type de magie soit hautement évité par la société. Cette magie obscure ne servant que l'hôte de celle-ci est vu par les autres, notamment les Mages, comme une façon égoïste d'abuser des forces instables, pouvant facilement détruire tout, même le Démoniste. Est-ce de la stupidité, de l'insouciance ou au contraire, est-ce une preuve d'Intelligence ?

Les Démonistes haïssent le Kirin Tor car ce groupe de mage interdisent une telle utilisation de la magie. Certains Démoniste sont seulement fou, d'autre y voit en cette magie un futur opprimé par le Kirin Tor. En limitant l'exploration des autres sphères de la magie, le Kirin Tor bâillonne tout un monde d'exploitation. Certains Démoniste ne faisant parti d'un quelconque culte, espèrent secrètement la chute de l'empire Kirin Tor afin de construire un monde encore plus imposant, des cités entières peuplé d'esclaves démons accomplissant les tâches ingrates. Un monde parfait où tout serait contrôlé et exécuté par autrui.

Les Démonistes sont complexes. Les Gnomes aussi. Le mélange des deux donne un mélange explosif, à la limite de la folie et de la sagesse, des faiblesses et des forces, du paradis et de l'enfer.

Voici quelques exemples.
  • Un Mage bien intentionné (Refusant de se joindre aux normes du Kirin Tor)
  • Un chercheur se spécialisant dans la compréhension et l'utilisation des forces démoniaques.
  • Un génie du mal mégalomaniaque voulant dominer le monde.
  • Un Gnome paranoïaque qui utilise la démonologie comme un exutoire à sa colère.
WotLK : Le Gnome Chevalier de la Mort a sans aucun doute provoqué de vifs débats et de l'indignation. Comment quelque chose d'aussi petit et mignon peut devenir un horrible Guerrier de la souffrance, de la mort et de la maladie ? Et par le fait même, les Gnomes n'étaient pas barricadé dans Gnomeregan quand le Roi Liche a recruter ses sbires ? Pour ce qui est de l'historique, ne vous inquiétez pas. Les Chevaliers de la Mort ont bien pu mourir il y a peu. Avec un entraînement à Acherus, le jadis Gnome a peut-être été retrouvé à Joug-Hiver, ou est-il issu d'un Mécagnome oublié en Norfendre lors de la malédiction. Et bien qu'il est vrai que le caractère des Gnomes ne correspond pas aux motifs des Chevaliers de la Mort, ça n'en fait pas une classe moins amusante, au contraire !

Le Gnome a probablement sombré dans le désespoir et la colère suite à la chute de Gnomeregan s'il est natif de Dun Morogh. Il a peut-être ressenti une haine envers le monde suite à son abandon en Norfendre, ou simplement un Gnome Lépreux s'ayant échappé de Gnomeregan et, par je ne sais quel moyen, à été repêché par Arthas. Les Gnomes ont tout pour être de dangereux Chevaliers; Ils sont rusés, ont une grande affinité pour la magie et un moral assez flexible. Curieux, ouvert d'esprit et visionnaire, les Gnomes sont plus enclin à accepter un Chevalier de la Mort dans leur société, particulièrement car ils sont la preuve (presque) vivante d'une immunisation à la radioactivité, à la maladie !

Choisissez un Chevalier de la mort si votre personnage est macabre. Macabre, mais pas nécessairement méchant. Les Gnomes Chevalier de la Mort peuvent être joyeux malgré tout, désormais libéré de l'emprise du Roi Liche. Ils ont une seconde chance, après tout...

Voici quelques exemples.
  • Un Gnome colérique poussé par le désespoir de l'attaque de Gnomeregan, qui cherche maintenant dans les ténèbres une vengeance sanglante.
  • Un Gnome qui envie le trône de Thermojoncteur et qui fera tout pour arriver à ses fins.
  • Un nécrologue expérimenté qui étudie les Morts-vivants.
  • Un ingénieur réprouvé qui a construit des machines de guerre lorsqu'il était sous l'emprise du Roi Liche.
Cataclysm : Les Prêtres sont des êtres spirituels, voués aux pratiques religieuses et prêchant la volonté des Dieux. Quoi ? Oui bon, les prêtres habituels. En fait, lors de vos premiers pas en tant que prêtre Gnome, vous découvrez que vous êtes plutôt un Mage utilisant la magie curative. Vous n'êtes pas officiellement un prêtre, vous n'utilisez pas les forces divines mais bien votre propre force intellectuelle afin de soigner votre peuple. Avec les tentatives à reprendre Gnomeregan, les Gnomes ont étudiés les soins afin de guérir les Lépreux et les malheureux qui se feront froidement attaquer. Vous êtes donc un Magicien-Médecin, et non un Prêtre.

Les Gnomes "Prêtres" ne s'attarderont donc pas à prier des divinités, mais à étudier l'anatomie, la physiologie et la pharmacologie. Un Gnome soigneur lancera un sort avec son jargon médical et non en incantant les Dieux. La plupart des "Prêtres" Gnomes sont toujours calme, ce qui leur permet de bien évalué les situations et agir du mieux qu'ils le peuvent ; Très utile lorsqu'un combattant vous insulte alors que vous lui rafistoler son bras.

Mais ne croyez pas que la magie suffit, quelques fois il faut la technologie ! Les Gnomes Prêtres sont facilement comparable aux Docteurs, Médecins et Chirurgiens de notre monde. Ils peuvent "brancher" les patients aux machines s'ils ne peuvent les guérir avec la magie. Un bras qui disparait dans la gueule d'un crocodilisque est plus facilement remplaçable avec une pince et des boulons.


Voici quelques exemples.
  • Un Médecin Généraliste, traitant quiconque a besoin d'aide du mieux qu'il le peut.
  • Un Technicien Médical utilisant la dernière technologie pour maintenir en vie les survivants de Gnomeregan et les Guerriers grièvement blessés.
  • Un Psychologue utilisant la logique et un peu de magie afin de replacer les neurones de ses patients.
  • Et si vous préférez vous lancer dans la religion, optez pour la Théologie plutôt que le fanatisme. La Théologie est récente chez les Gnomes, cherchant à comprendre ce qu'est la Lumière sans toutefois s'y dévouer. Et si vous optez pour la fanatisme, sachez que ces derniers sont perçu par les autres Gnomes comme hystérique, schizophrène et/ou dans un profond délire, à quelque exception près. Le Gnome Prêtre fanatique acte comme un illuminé, prêchant à voix haute la Lumière et vouant un culte quasi malsain à l'Église. Rare sont ceux qui trouve l'équilibre entre logique et divin. La Lumière étant relativement nouvelle dans le monde des Gnomes, elle est perçue comme une force intéressante mais impondérable et invisible, donc potentiellement dangereuse.
Mists of Pandaria : L'art du Moniale repose sur la technique, la répétition, la perfection. Ce sont les maîtres qui enseigne aux élèves, comme tout art martial. La voie du Moine est donc tracé par l'héritage des esclaves Pandarens et transmis aux peuples d'Azeroth. Suffit d'être un peu curieux pour apprendre ! Mais en quoi le Gnome est-il un bon candidat ? 
Le Moine cherche l'exécution parfaite de ses mouvements, il s'entraîne jour et nuit afin de reproduire mécaniquement les mêmes gestes avec une précision redoutable. Dans sa méditation, le Moine se renferme sur lui-même afin de s'ouvrir sur son âme. Les Gnomes, anciennement créatures de fer et de câbles, obéissaient à Mimiron, le grand gardien du Temple de l'Invention de Norgannon. Contemplez-en sa magnificence ! Imprégnez-vous de sa glorieuse, euh, gloire ! Ce Gardien de la prison de Yogg-Saron et ses sbires étaient ce qui se rapprochait le plus du Moine Gnome avant l'arrivé des Pandarens. En d'autre mots, tout est dans la technique, la persévérance, la force et la précision. Il faut savoir où et comment frapper l'adversaire, l'étudier, déceler ses forces et ses faiblesses, une véritable science, plus complexe que l'on pourrait le croire. 
Les Gnomes sont reconnus pour leur amour de la science et leurs inventions ne sont jamais terminées, ils sont toujours à améliorer, à peaufiner, à perfectionner. Le Gnome Moine, sous l'œil vigilant d'un Maître, apprend donc ses techniques et est un adversaire redoutable dans un dojo pour sa passion de la science et son perfectionnisme inégalé. Sans compter leur moral inébranlable démontré suite aux événements de Gnomeregan !      
Legion : Les armes à feux, les pièges, les viseurs laser... Le Gnome Chasseur fait (enfin) son entrée après six extensions de World of Warcraft ! Les Gnomes Chasseurs préfèrent de loin les machines que les êtres de chair pour les mêmes raisons qu'ils montent rarement une créature vivante. (Voir Style : Montures). Certes, les deux nécessitent un certain montant d'entretient, mais pour un Gnome qui a grandit dans la robotique, les machines, dans l'ingénierie... Ils n'ont pas besoin de forcer un être vivant à lui obéir, alors qu'ils peuvent simplement fabriquer le compagnon idéal !
D'un point de vu balistique, le Gnome est ultimement la perfection. Grâce à un savant mélange d'ingénierie Gnome et Naine, ces deux races sont l'apogée des armes à feu; Les Nains apportent les métaux et la poudre à canon, les Gnomes la technologie et la précision. Un Gnome Chasseur utilisera majoritairement des Armes à feu simplement par principe et par facilité. Pourquoi se casser la tête encore une fois avec des carreaux ou des flèches, à tirer une corde et se priver d'une lunette ou un laser de précision. Et l'odeur de la poudre à canon au petit matin, ça n'a jamais fait de mal à personne. Étant les maîtres de cette technologie, ils connaissent parfaitement chaque partie de l'arme, comment elle fonctionne, la force appliqué à l'épaule à chaque tir, la vélocité de la balle lorsqu'elle sort de canon... Ce sont les experts, les maîtres et les créateurs des meilleures armes à feu moderne.
Choisir un Gnome Chasseur, c'est choisir une machine 360 noscope headshot. Le Gnome cherchant sans cesse la perfection et étant la race la plus agile du jeu, une arme à feu dans la main et une machine à ses côtés, c'est le Terminator de World of Warcraft. Ils n'ont peut-être pas les années d'expériences des Nains, mais leur Ingénierie les amènent vers de nouveaux sommets pour cette classe. Auto-ciblage, réducteur de chaleur et qui sait... Peut-être même lasers, plasma, ondulateur de particules, cryogénateur, zap-o-poulet... Les possibilités sont désormais infini dans ce domaine, grâce au génie Gnome !
Voici quelques exemples
  • Un Tireur d'Élite de Gnomeregan, protégeant les frontières caché dans l'ombre.
  • Un Explorateur parcourant le monde à la recherche de spécimens vivants pour étude de la synergie des mouvements.
  • Un Protecteur d'une orpheline sadique qui prélève du GNOMEN sur le cadavre des ennemis.
  • Un éleveur de Poulet Fusée propriétaire d'un GFC.
LES NON-CLASSES

Certaines classes ne sont pas disponible pour les Gnomes. Voici de brefs résumés du pourquoi. (Voir le chapitre VI. Culture et Personnalité pour des réponses plus approfondies.)


La simple idée de voir un Gnome Druide se métamorphoser en animal devrait vous convaincre d'arrêter la lecture. Mais poussons plus loin. Les Gnomes ne sont pas réputés pour aimer particulièrement la nature. Sous les froides et hostiles montagnes de Dun Morogh, difficile de communiquer avec une quelconque forme de vie. Et qui dit machine dit pollution. Si un Gnome veut se lancer dans l'amour de la faune et la flore, il devra renoncer à tout engin polluant ou potentiellement dangereux. Il pourrait bien créer des machines pour traiter les eaux, mais encore. Un Gnome ne peut renier la technologie ! 
La seule possibilité réside chez les Mécagnomes. Une machine peut facilement changer de forme et les Gnomes pourraient éventuellement se re-maudir (Voir les expériences à la Toundra Boréenne) afin de prendre la forme d'un Mécagnome. Ce ne serait pas vraiment un Druide, mais un Transformers... Enfin bon, les Gnomes Prêtre ne sont pas vraiment des Prêtres de toute façon...
Des Gnomes guerriers, des Gnomes prêtres, pourquoi pas Paladin ! La réponse est simple, le prêtre Gnome croyant n'est pas dans les normes (Voir Classe Prêtre). Le Paladin est un chevalier de la Lumière, un défenseur divin. Avec l'arrivé des Prêtres, les Gnomes risquent de porter un intérêt à la Lumière, certes, mais il faut être entièrement voué à celle-ci pour avoir le mérite de combattre en son nom. 
J'ai beau tourner cette classe dans tous les sens, je ne trouve pas comment un Gnome pourrait être Paladin ou une façon logique d'expliquer le tout. Seule chose qui me vient à l'esprit est le redoutable Mage-Guerrier, mais les sorts du Paladin sont bien différents. Les Nains pourraient bien enseigner l'art aux Gnomes, mais la foi en la Lumière pose ici le plus gros des problèmes. Impossible pour un Gnome de faire confiance à une force si puissante et inconnue. À moins d'une percée théologique dans la Lumière chez les Gnomes révolutionnant les fondations même de la race, une confiance aveugle ou une intervention divine, je doute voir un Gnome Paladin bientôt.
Le Chamanisme est complexe mais se rapproche du Druide pour ce qui est des raisons. Le spiritualisme est connu des Gnomes, mais n'est pas pratiqué pour les mêmes raison que l'adoration à la Lumière. Ce qui n'est pas concret est inutile. 
Il existe toutefois une brèche. L'Arcane régnant sur toute magie d'Azeroth et les Mages ayant déjà un Élémentaire d'eau, la ligne qui les sépare est mince. Le Chaman Élémentaire est possible car un Gnome lançant des éclairs du bout des doigts, c'est vachement dans leur branche. Le Chamanisme spirituel comme on le voit chez les Orcs, par-contre, est définitivement moins plausible. Un Gnome maniant les Arcanes pourrait plier à sa volonté des Élémentaires, mais de là à ramener quelqu'un du monde des morts ou  se transformer en animal fantôme... C'est tiré par les cheveux. Un autre lien suggère les Pygmées d'Uldum, mais c'est un sujet délicat.
 
Ils sont agiles, sont des maîtres dans les domaines de la Magie et sont probablement la race qui étudie le plus la démonologie... Où est le problème ? Eh bien... Vous voulez vraiment une explication ? Les Gnomes remplissent la majorité des conditions de base pour le Chasseur de Démons. Le problème est sans doute leur esprit trop souvent sur le bord de la folie. Même si ils semblent bien maîtriser leurs démons intérieurs (À deux ou trois exceptions près), ils doutent toujours de tout, sans quoi l'Ingénierie Gnome ne serait ce qu'elle est. Les Chasseurs de Démons sont entraînés par Illidan (Elfe de la Nuit) ou par Varedis (Elfe de Sang), Et cette classe chasse le feu par le feu. Vous savez, comme... je sais pas moi... Lancer une bombe dans une capitale pour éliminer une autre menace ? Je dis ça, je dis rien... Si vous croyez encore qu'un Gnome pourrait être Chasseur de Démons, je vous laisse avec ceci : Il n'y a pas eu suffisamment de Gnome dans le conflit contre la Légion ou contre Illidan pour considérer en faire une armée. un ou deux Gnomes auraient pu être sujet à un test par Illidan, mais rien de plus. Le nombre et l'endroit sont deux aspects qu'on ne peut retirer de l'équation.
 LES CLASSES RP
--- Coming Soon !---

Bricoleur


Techno Mage


Guerrier-Vapeur/Méca-Guerrier


Ingénieur de Siège


Bombardier/Sapeur/Artificier


Pilote


Docteur/Alchimiste


Pirate

X. Le Style
Les Gnomes évoluent dans un milieu souterrain, dans d'obscures mines et dans des laboratoires miteux. C'est pourquoi ils se contentent d'une simple salopette et d'un casque de chantier... Eh, non ! Créatifs, les Gnomes portent habituellement les dernières modes ou un style totalement unique, créé par eux-même. Ils sont naturellement originaux, inventifs et ont un sens unique de voir la beauté dans l'abstrait., ce qui cause quelque fois des problèmes avec les autres races... Car quelque chose de beau pour un Gnome ne l'est pas forcément pour un Humain. Le but étant simple, être unique. Ce qui, en fait, est un atout pour faire sa place dans la communauté Roleplay.

Le pastel est bien apprécié chez les Gnomes. Un Gnome sérieux portera des couleurs ternes, un vilain sera probablement dans les couleurs sombres bien démarqué par un jaune radioactif. Songez bien à vos couleurs, car elles sont le reflet de votre personnalité ! Allez demander conseil à Clignecoche le Métro-Gnome dans les Tranchantes, à la station de Toshley.


Bien que la plupart des Ingénieurs et Couturiers trouveront leur bonheur dans la confection de leurs habits, je ne peux vous laisser sans vous donner des exemples qui satisferont ceux qui n'ont pas cette chance. 
Voici des Armures qui sauront peut-être satisfaire votre style, classé par type d'armure. 
La Fierté de Gnomeregan arbore les métaux et le Violet en guise de solidarité et d'appartenance au grand projet de Mekkanivelle. Deux objets sont à la base de tous ces agencements, soit le [Tabard de Gnomeregan] et le [Mantelet/Cape/Voile de Gnomeregan], tous vendus par le Maître Bricoleur Trini, à Forgefer. Ce ne sont que des habits basiques, encore une fois, à titre d'exemple ou d'inspiration. Et elles sont disponibles pour toutes les races, de toutes les tailles. Alors amis non-gnomes solidaires, voilà une occasion de vous fondre dans le décor !
Les Armes seront elles-aussi divisées par catégorie.
Finalement, "Autres" regroupe les Mascottes, Montures et les Jouets utiles et parfois même indispensables !

Les liens mènent tous à Wowhead ! Enjoy !


Tissu



Fierté de Gnomeregan - Mage/Démo Traditionnel 
Violet prononcé avec des teintes d'Or. L'apogée du Tissu Gnome. 
Lunettes de soleil tueuses bio-optiques légères
Robe de sorcier inférieur
Epaulières en morte-soie
Ceinturon de l'éclat de Néant
Garde-mains du gladiateur courroucé en soie (Mage Seulement) / Protège-mains bénis (Alt.)
Bottines de domination du gladiateur courroucé
Fierté de Gnomeregan - Magie Pâle 
Un mélange de gris, cuivre et violet. Un peu plus difficile à obtenir, mais parfait pour ceux qui préfère les pantalons. 
Lunettes de soleil tueuses bio-optiques légères
Tunique impériale rouge
Epaulières vicieuses en tisse-feu
Ceinture vicieuse en braise-soie

Jambières tordues
Jeteurs de chancre
Bottes du pâle cadavre  
Et évidemment, les mages peuvent profiter des pièces des sets Time Lord's Regalia et Aldor Regalia
Cuir
Fierté de Gnomeregan - Le Voleur d'Or 
Beaucoup de métal, et très simple à obtenir. La Pandarie renferme bien des secrets ! 
Lunettes de soleil tueuses bio-optiques agiles
Tunique de fantassin

Spallières du gladiateur haineux en cuir (Voleur Seulement)
Ceinture d’ascensionniste en peau
Garde-jambes d’ascensionniste en peau
Gants d’ascensionniste en peau
Bottes de brouillard de rage
Bien qu'il n'y ai pas grand choix alternatifs, il y a plusieurs épaulières qui fonctionnent avec ce set, suffit de tester un peu tout !

Mailles

Fierté de Gnomeregan - Tireur d'Élite 
Quand Précision rime avec Fashion. 
Lunettes de gadget-orage
Armure de la forêt flétrie en mailles annelées

Spallières de la forêt flétrie en mailles annelées
Corde de traqueur nerub'ar
Jambières de la forêt flétrie en mailles annelées
Gantelets en anneaux artisanaux du gladiateur effroyable (Chasseur Seulement)
Solerets d’empressement artisanaux du gladiateur effroyable


Fierté de Gnomeregan - Mécanosauvage ! 
Laissez sortir votre côté bestial avec cette armure anti-mâchouille. 
Oeil de spectacteur embrasé
Espauliers à double lame
Cotte de mailles de Telaron
Ecraseurs grippe-roc
Jambières en anneaux épais
Sangle de la forêt flétrie en mailles annelées
Solerets de la forêt flétrie en mailles annelées

Plaques





Fierté de Gnomeregan - Conservation 
Solide, pratique, efficace, compacte. 
Lunettes de soleil tueuses bio-optiques renforcées
Epaulières de revenant de belligérant

Cuirasse des grâces multiples
Gantelets de revenant de belligérant
Ceinture spirituelle de belligérant
Cuissards serredorée
Bottes de revenant de belligérant

Fierté de Gnomeregan - Grand Bricoleur 
L'habit de Gelbin Mekkanivelle. A+ pour le style. D- pour l'originalité. 
Lunettes de soleil tueuses bio-optiques spécialisées (Paladin Seulement)
Espauliers de templier
Cuirasse léonine
Gantelets de la Main-Brisée
Ceinturon élémentaire en plaques
Garde-jambes lamellaires de sentinelle
Grèves du Cœur du Magma

Armes

** Voir "Même modèle que" pour différentes couleurs !


Haches à 1 Main
Porte-mort déchaîné
Hache de guerre qiraji bénie
Faucille de force inflexible
Haches 2 Mains
Uroe, messager de la terreur
Héritage
Épées à 1 Main
Coupe-os de Gnomeregan
Epée longue du feu-sorcier
Epée longue flamboyante de Teebu
Lame du continuum
Épées à 2 Mains
Estramaçon de Lance-brisée
Sabre jet-d'aïe
Masses à 1 Main
Prétendue masse
Les Errances du temps
Résolution d'argent
Masses à 2 Mains
Drague-lave de Finkle
Dagues
Aiguille de chirurgien
Dague de la pureté lunaire
Sorcelame victorieuse
Main Gauche
Tome de bataille
Bougie kobold
Bâtons
Bâton au cœur de glace
Levier de l’équipement mégantholitique
Taser à impulsions électriques d'Ameer
Armes d'Hast
Déchiqueteuse de rats de Ritter
Baguettes
Sceptre des âmes perdues
Torche de l’étincelle céleste
Armes de Pugilat
Ouvre-boîte hozen
Armes à Distance
Décompresseur 5000
Pisto-vapeur en arcanite
Découpe-poulet surpuissant
Boucliers
Disque de force réactif
Targe Hypertech de Kadenaz
Montre du Vol de bronze
Autres

Mascottes

Vous ne serez certainement pas étonné si je vous dit que la classe de familier préféré des Gnomes est celle des Machines. Mais jusqu'où puis-je pousser cette catégorie ? Il faut tout d'abord savoir à quoi ressemble l'Ingénierie Gnome, pour ne pas se déambuler avec une machine Draenei, Elfe ou pire, Gobeline. 
Le plus important, c'est de lire le petit résumé, ou plus simplement savoir d'où elle vient. Par exemple, la Bombinette vient d'un loot sur Thermojoncteur, et est basée sur les bombes qu'il projette. Ce genre de mascotte peut être sujet à nombre de questions de vos pairs. Mais évidemment, vous pouvez toujours sortir votre imagination et faire de cette mascotte un prototype unique. Mais à première vu, il est clair qu'on la confondra avec les bombes de Thermojoncteur, soyez prêt à recevoir les foudres des Gnomes. Reste que, la Bombinette est mieux que la Bombinette Boite-Noire, pour des raisons assez claires. Le Félin Flammaré, le Compagnon mécanique démilitarisé, les Mécacuicuis, les Raptor Lamerouages sont sans aucun doute des créations Gnome puisqu'elles se trouvent dans des endroits remplis de Gnomes (Brikabrok, Toshley etc.). Le Poulet mécanique est une création Gnome aussi, et est réputé comme divertissement de combat. Le Poulet-Fusée est un prototype Gobelin, par-contre, tout comme le bébé robot anodisé. Les Mécagnons, Blings, mini XT et Chariotes sont de Mimiron et donc, moyennement acceptable.
Il y a une tonne de mascottes, mais des mascottes comme le Scorpion et la Petite étoile de Fer rappelle la Horde, et le Microdéfenseur lamesoleil et Micro-factionnaire saccage-soleil les Elfes de Sang. Vous pouvez toujours avoir une mascotte mécanique, peu importe son origine. Mais gardez en tête que cet origine doit avoir une explication. Se promener avec de l'Ingénierie gobeline pour l'étudier est commun, mais de là à reproduire en quantité une telle abomination ne fait aucune sens pour un Gnome et leur sens du design. 
Et comme toute chose, il existe d'innombrables exceptions. Un Mage peut se promener avec un grimoire venteux, un démoniste avec un diablotin ou une machine de la Légion, un chercheur de purification des eaux avec un poisson pour ses tests et un Gnome foreur avec un oiseau pour les gaz nocifs des mines... L'important n'est pas la mascotte pour autant, mais une bonne explication. Mais par défaut, une bonne mascotte mécanique est souvent un supplément utile à votre histoire, et rarement le centre d'intérêt, à moins d'être l'inventeur d'une mascotte disponible à tous... Et si c'est le cas, vous risquez de ne pas être le seul qui se proclame inventeur du Poulet mécanique. Pour ma part, lorsque je fais des recherches pour ce guide, je sors mon petit Félin Flammaré que j'ai nommé Adjoint Blogspot. Il agit comme base de données et, si je suis en pleine séance RP, je peux simplement avertir les gens que je transfert des données vers mon Adjoint pour leur faire comprendre que je suis absent du jeu à écrire des notes ou parfois-même ces lignes. Ça devient méta ce truc !
Montures
La majorité des Gnomes voyage en Mécanotrotteur, invention de Mekkanivelle-même. Les Montures organiques sont dangereuses et peu fiables. Pourquoi perdre son temps à entraîner un cheval, avec la forte probabilité qu'il s'arrête pour brouter de l'herbe, pour déféquer, pour qu'il tombe malade ou pour qu'il se prenne une flèche dans le genou ? Sans oublier l'aspect reproducteur... Ewwww ! Les êtres de chair ne sont qu'un paquet de problème pour un Gnome. Une monture mécanique, c'est efficace, facile d'entretien et relativement fiable.  
Les Gnomes ayant une forte connaissance en robotique, ils ne voient simplement pas l'intérêt de soumettre une créature et la forcer à faire quelque chose qu'une machine peut faire plus efficacement. C'est comparer un cheval à une voiture. Littéralement ! Les Montures mécaniques tel les Fusées, les Bécanes, les Machines Volantes, les Chevaux Mécaniques,  les Golems de Fer, le Scorpion Mécanique ou ultimement la Tête de Mimiron vous donne amplement de choix. La seule exception est le Démoniste, qui peut se permettre de chevaucher un démon, cela va de soi. Les Chevaliers de la Mort, quant-à eux, peuvent aussi chevaucher leur monture, seulement si ils ne sont pas conscient de leur passé ou de leur appartenance directe aux Gnomes de l'Alliance (Et c'est plutôt rare). Un Gnome ne renie pas ses origines, et la plupart sont mort durant la Seconde Guerre, au volant d'un Bombardier, d'un Char d’Assaut Nain ou le pied sur une mine.
Jouets




XI. Finalisation


Les Pièges
Tout Gnome débutant dans le RP fait ou fera l'une de ces erreurs. Comme je le constate fréquemment, je me dois de résumer ici ce qu'il doit être surveillé.
  • Mon Personnage est né après ou pendant la destruction de Gnomeregan.
Le désastre a eu lieu il y a un peu plus d'une décennie, et votre personnage à certainement plus de trente ans. Il est donc impossible d'être né après et encore moins pendant.
  • Mon Personnage a détruit Gnomeregan.
Désolé, mais l'histoire de Warcraft est claire ; Une invasion de Troggs et le gaz radioactif lancé par Mekkanivelle (Sous la mauvaise influence de Thermojoncteur) ont détruit la ville. Pas vous.
  • Mon Personnage est petit, il peut se cacher derrière un cochon !
C'est bien amusant de rire de votre taille mais il y a tellement plus à tirer d'un Gnome. Votre taille n'a rien d'original, car vous êtes comme tout les Gnomes, songez à extrapoler une autre sphère de votre univers que votre taille, ainsi vous vous démarquerez des autres et serez indubitablement considéré comme un rôliste sérieux. 
Des Pièges s'ajouteront au fil du temps et de vos remarques.
Métiers Inclassables

Voici des métiers qui ne sont pas reliés à une classe particulière. Certains sont inspirés par mes amis, d'autres inventés. J'espère vous inspirer !
  • Un Professeur d'Université
  • Un Pilote de Course de la Péniche
  • Un Pilote de machine volante ou un mécano
  • Un Fabricant de jouet itinérant
  • Un Journaliste
  • Un Vendeur de Mécanottroteurs usagés
  • Un Richissime Bussinessgnome
  • Un Recycleur de Métaux
  • Un Designer de Feux d'Artifices
  • Un Fermier High-Tech
  • Un Entraîneur de Murloc
  • Un Sociologiste
  • Un Avocat
  • Un Aventurier Maladroit
  • Etc.
Constatations

Voilà la fosse à déchets du Guide, soi des informations ne cadrant dans aucunes catégories précédentes. C'est des trucs utiles, probablement.
  • Gnomeregan se prononce : Gnome-reh-ganne, et pas "Gnome-ra-gan". Reste que certains Gnomes, dans l'excitation, prononce "Gnomère-ganne" (Gnomer'gan)"
  • Les Machines volantes des Gnomes ne sont pas des Gyrocoptères. Les Gyrocoptères réfèrent à la version Naine lors de la Troisième Guerre.
  • Les Gnomes ont quatre (4) doigts dans chaque main et cinq (5) orteils pour chaque pied.
  • Les Gnomes semblent obsédés par les oiseaux qui ne volent pas - Ils voyagent sur des autruches mécaniques et combattent avec des poulets mécaniques.

~Conclusion

Et voilà ! À ce stade, vous devriez être en mesure de jouer un Gnome dans la communauté Rôleplay de votre serveur, ou du moins connaître la base de cette magnifique race. Vous savez d'où ils viennent, comment ils pensent et comment ils agissent. Vous connaissez les différentes façons de parler, de vous habiller et d’interagir avec les autres. Pour le reste, c'est à vous de jouer. Je vous ai fourni toute les informations nécessaires et j'espère vous avoir aider dans votre jeu, ou seulement vous ouvrir les yeux sur cette race complexe avec laquelle vous interagissez.

Si vous avez trouvé ce guide utile, partagez-le avec les autres. Nous avons besoin de plus de Gnomes Rôleplay ! Seulement, ne copiez pas cette œuvre sans une référence à ce Blog ou à moi. Près de 2 ans de travail entre quêtes journalières et Donjons/Raids pour en arriver là. N'hésitez pas à me rejoindre sur le royaume Kirin Tor (EU), afin d’agrandir la magnatifique communauté Rôleplay... Et pour que je contemple le résultat de mon travail ardu !


F I N


v.7.1.5

14 commentaires:

  1. Super blog qui ma énormément appris sur le RP de gnome, je me demande pourquoi il n'y a eu aucun commentaires jusqu'à ce jours.

    bref j'ai hate voir la dernière partie sur le look des gnome ^^

    RépondreSupprimer
  2. A conseiller pour bien commencer avec un gnome ! Et c'est ce que je vais faire de ce pas ! super boulot !

    RépondreSupprimer
  3. Génial ton site !!! Je te remercie beaucoup ! Tout ce que j'ai appris que je ne connaissais pas ! Félicitations !

    RépondreSupprimer
  4. Bon boulo mon Binock bisous tu me manque Ta Ina

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique ! Je ferais un gnome plus tard.

    RépondreSupprimer
  6. bravo pour ton topic! c'est gigafantastoresque! Merci !

    RépondreSupprimer
  7. merci pour ce guide ! j'ai toujours été fasciné par les gnomes je me lance enfin ;)

    RépondreSupprimer
  8. Super merci bcp !! Je sais mtn plus précisément comment RP mon gnome démo hipster :D
    bravo pour tout le boulot

    RépondreSupprimer
  9. Alors là, chapeau ! Tu as rédigé ce guide de manière à ce qu'il soit simple mais tout à fait complet, sur un site où la lecture est absolument agréable. Bravo, vraiment ! Si on pouvait avoir de tels guides pour les autres races importantes de Warcraft, ça serait un réel paradis, haha !

    Je partage à mes amis rôlistes. :)

    RépondreSupprimer
  10. Je joue actuellement un Gnome combatgénieur dans une variante de warhammer personnalisé ou le mj à voulu agrandir les choix et possibilités des joueurs. Bref, ton travail m'a vraiment aidée et je n'hésiterais pas à revenir me documenter si j'ai des trous dans mon jeu.

    Merci beaucoup et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  11. Il y a une exhaustivité et un parti pris que j'aime beaucoup dans ton travail. Les gnomes sont une des races les moins joués à wow. Ils souffrent d'apriori qui ne demandent que peu de chose pour être levés. Ton travail y contribue.
    Grandement merci

    RépondreSupprimer
  12. Ton guide guide est ouf, félicitations !!

    RépondreSupprimer